Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2018

Faune onirique...

"Il y a plein de secrets dans une vie, l'écriture tourne autour, on y entre, ou jamais". Annie ERNAUX

 

Je ne sais pas trop pourquoi Hubert-Félix Thiéfaine revient régulièrement dans mes rêves. Sans doute parce qu'il occupe une place assez importante dans ma vie ! Toujours est-il que mes délires oniriques m'ont souvent amenée à le croiser en des lieux improbables et dans des situations tout aussi insolites : je me souviens de ce rêve étrange dans lequel j'allais acheter un pack de bière (moi qui ne bois jamais une goutte de ce breuvage !) au supermarché du coin et où je tombais nez à nez avec Hubert ! Il y a eu bien d'autres rêves de ce genre, j'ai dû m'amuser à en noter le contenu quelque part, sans jamais chercher à en analyser les tenants et les aboutissants psychologiques. Me disant vaguement quand même, à chaque fois, que tout cela manquait de sérieux, de maturité surtout. Il y a là, peut-être (ce n'est pas prouvé scientifiquement !) la preuve d'un dérèglement effarant. Si c'est le cas, je préfère ne pas en connaître le nom, ni le pourquoi, ni le comment.

 

Dernièrement, deux rêves étranges ont encore hanté mes nuits : dans le premier, Hubert donnait un concert dans le garage de ma maison. Au début, je me disais qu'il n'y aurait jamais assez de place là-dedans pour accueillir et le public, et toute l'équipe (parce que tout le monde était de la partie : les musiciens de la dernière tournée, ainsi que tous ceux qui œuvrent dans l'ombre et n'apparaissent pas sur scène !), puis les choses finissaient par se faire plutôt naturellement. Personne (à part moi) ne trouvait l'endroit incongru. Un concert dans un garage, cela ne choquait personne, et je finissais par ne plus me poser aucune question, m'abandonnant seulement, par la suite, au plaisir d'écouter les chansons d'Hubert. Cette semaine, dans la nuit de jeudi à vendredi, ma « faune onirique » a de nouveau fait des siennes, prouvant, si c'était encore nécessaire, que cela yoyotait sérieusement là-haut ! J'ai rêvé que Thiéfaine se produisait dans un snack, je ne sais pas trop dans quelle localité ! La scène, c'était la baraque à frites, et le public était dehors. Hubert était seul dans son truc, une espèce de roulotte installée sur une grande place. Le public, j'en faisais partie, cela va sans dire. Pourquoi irais-je rêver d'un concert d'Hubert auquel je n'assisterais pas ? Je ne suis pas maso, tout de même ! Bref... HFT faisait un peu « animal en quarantaine », relégué dans une cage, mais cela prenait malgré tout : on en redemandait, on bichait, comme dans un concert réel, quoi !

 

Ce que je retiens de ces rêves ? C'est que le lien avec l'Allemagne, bien que flou, apparaît à deux reprises : la bière, le snack (ou Imbiss, dans la langue de Goethe !). Pour le garage, je ne sais pas. Quoique, quoique : à Sarrebruck, il existe une salle de concert qui s'appelle « die Garage ». Je laisse aux spécialistes de la psychanalyse du singe le soin de démêler les enchevêtrements tortueux de ces paysages oniriques un peu barges. Peut-être existe-t-il réellement un fil conducteur là-dedans ? Peut-être que mon cerveau turbine un peu trop ? Ou peut-être qu'à force de côtoyer de très près l'écriture parfois surréaliste de l'ami Hubert, j'ai envoyé mon subconscient, ou je ne sais trop qui là-dedans, peut-être la folle du logis elle-même, dans des eaux troubles où cela tangue particulièrement fort ? Je me le demande...

 

Commentaires

Et donc, je me pose une question : est-ce que cela vous arrive aussi, parfois, de rêver d'Hubert ?!!!

Écrit par : Katell | 23/06/2018

Salut Katell

Ch'uis sur une voie d'garage…d'garage…

Cool de se souvenir de ses rêves.
Dans mon cas, c'est plutôt les rêves angoissants qui me collent à la sortie…

Donc, je ne sais si je rêve d'Hubert.

Ce que je sais ce que je rêve (éveillé, cette fois) de le croiser (de mon vivant, si possible…) et de le remercier d'avoir coller une bande-son sur mon existence.

Mais bon…les rêveurs sont perdants !! :-)

Salutations numériques…

Écrit par : Seb | 23/06/2018

Salut Katell !

Je n'aurai jamais cru rencontrer quelqu'un de plus obsédé que moi par ce cher HFT... personnellement, même si je pense à lui au moins une fois par jour (à ses chansons en fait, un rien suffit...), je n'ai rêvé de lui qu'une fois... et c'était un cauchemar où on m'annonçait sa mort. J'ai passé une très mauvaise journée...

Autrement j'ai rêvé de nombreuses fois de mon professeur d'histoire (doté d'un faciès un peu semblable) qui lui ressemblait étrangement. A bon entendeur, n'ayant jamais assisté à un seul de ses concerts, il est dur d'en rêver.

Bonne journée à tous :)

Écrit par : louna | 23/06/2018

oh love!
et tu me demandes si katell a bien pris sa dose..(je ne me moque pas heinn)
en te lisant, boum les paroles de la fille au rhésus sont venues..

Écrit par : lefan | 24/06/2018

citation de Katell " Me disant vaguement quand même, à chaque fois, que tout cela manquait de sérieux, de maturité surtout. Il y a là, peut-être (ce n'est pas prouvé scientifiquement !) la preuve d'un dérèglement effarant "

, le sérieux c'est le néocortex, la maturité est largement terminé avant 25 ans ( les bases des neurosciences .. ).*

En conclusion : point de dérèglement mais une construction cérébrale se nommant Catherine et rien d'effrayant dans le paysage de notre pseudo diversité humaine.*

* c'est prouvé scientifiquement et validé par moi !...


:-)

Écrit par : le Doc. | 24/06/2018

C'est très étrange les rêves. Le mien c'est aussi celui d' un concert.
J'ai longuement attendu Hubert en cherchant ma place dans une foule anonyme. Soudain je l''aperçois passer dans un train lancé à fond la caisse comme sur un circuit de fête foraine, il effectue un grand huit!

Rêve d'une nuit d'été.

Écrit par : isabelle | 26/06/2018

Difficile de savoir ce que signifient nos rêves. En tout cas, moi, je n'excelle pas dans l'art de les "décortiquer", je me contente bien souvent de les voir, au petit matin, comme une excursion en cette terre inconnue que je suis pour moi-même !
J'assume également le côté un peu "jusqu'au-boutiste" de ma faune onirique ! Rêver de Thiéfaine ne me semble pas tout à fait surprenant, voilà quelqu'un qui partage ma vie depuis presque 26 ans !!!
Et tout cela, Lefan, sans jamais prendre aucune substance illicite !!!

Écrit par : Katell | 01/07/2018

Salut tout le monde...
Ca fait longtemps....
Bref j ai reve une fois d un concert de hft mais c etait francois valery qui venait chanter....je vous jure que c est vrai...
J ai donc immédiatement rangé mon unique reve d hubert dans la categorie cauchemar à oublier rapidement.
Bon on se voit en fin d annee a bercy non?
A.

Écrit par : Toine | 17/07/2018

Salut tout le monde...
Ca fait longtemps....
Bref j ai reve une fois d un concert de hft mais c etait francois valery qui venait chanter....je vous jure que c est vrai...
J ai donc immédiatement rangé mon unique reve d hubert dans la categorie cauchemar à oublier rapidement.
Bon on se voit en fin d annee a bercy non?
A.

Écrit par : Toine | 17/07/2018

, non …

Écrit par : le Doc. | 17/07/2018

, ou un autre effet éphémère ou dit Coupe du monse !...

Écrit par : le Doc. | 17/07/2018

http://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-61891

Écrit par : le Doc. | 17/07/2018

Quoi, le Doc ne sera pas à Bercy ? Toine, j'y serai, pour ma part ! Le billet dort dans ma table de nuit depuis plusieurs mois !

Écrit par : Katell | 22/07/2018

Qui célèbre-t-on à BERCY devenu l'ACCORHOTELS ARENA.

Voici un extrait du Wikipédia d'Hubert-Félix Thiéfaine ' La plupart de ses textes sont des odes à la vie, ou du moins, à la manière de l'approcher, et à la mort. Entre ces deux extrêmes, on rencontre l'éloge de la folie, de la littérature, du sexe, de la drogue, et malgré tout, du genre humain.

Que célébrait-on dans nos églises maintenant devenues désertées, un dieu hypothétique ou l'humain, le résultat de sa création ou Hubert-Félix Thiéfaine nouveau Théo consacré par lui et maintenant par son entourage proche.


L'homme qui chante pour une poignée de grimaces y gagne lui au minimum sa pitance.

En ce qui me concerne je suis depuis très longtemps ma propre création, pas celle d'un Hubert-Félix Thiéfaine qui toutefois y participe comme d'autres humains. Je suis à mon service grâce à mon cerveau magicien et en grande partie au service de l'humain.

Écrit par : fredus | 23/07/2018

Ca se rapproche... l'exitation commence..

Écrit par : lefan | 23/07/2018

@ lefan :

Veux-tu que je te ventile à teur et à raison ;-)

I speak english very little : un fan est un ventilateur dans la langue par laquelle je ne m'expire pas !

p.s : en écrivant cela je ne bande pas pour toi, ni pour les petites chattes en châleur d'Hubert-Félix Thiéfaine ou le gérard de mes molaires et je me mare à bout de ficelle etc...

Écrit par : fredus | 23/07/2018

http://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-63538

Écrit par : le Doc. | 15/08/2018

http://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-63538

Écrit par : à suivre | 16/08/2018

http://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-63538

Écrit par : à suivre | 16/08/2018

http://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-63538

Écrit par : à suivre | 16/08/2018

Écrire un commentaire