Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2024

Un article retrouvé dans le numéro 53 de Chorus (automne 2005)

"J'espère que demain sera torride et vibrant, avec des astres riants, des petites lueurs dans les yeux". Brigitte FONTAINE

 

Je vais déménager en juillet. Je suis dans les cartons jusqu'au cou et je retrouve régulièrement des trésors oubliés un peu partout dans ma maison. Ce matin, cet article que Jean Théfaine avait consacré, dans l'excellente revue Chorus qui n'existe malheureusement plus, à l'album Scandale mélancolique (2005). Je vous l'ai recopié intégralement pour vous en faire profiter ! Dans les commentaires, n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet album. Je vais le réécouter cet après-midi, tiens ! 

 

C'est le 17 octobre que sort le quatorzième album studio d'Hubert-Félix Thiéfaine. Patience. Une fois encore, l'imprécateur jurassien n'est pas où on pouvait l'attendre. Défloration 13, en 2001, intrégait des courants musicaux nouveaux. Sous la direction de Philippe Paradis, qui l'a réalisé, Scandale mélancolique revient à un habillage sonore plus classique, mais d'une intelligence et d'une sensibilité exemplaires. Les guitares électriques, de retour au premier plan, sont toujours utilisées à bon escient.

Dans le passé, Hubert-Félix Thiéfaine avait fait appel à certains compositeurs. À Claude Mairet surtout. Ici, c'est une toute autre aventure ! Ils sont huit à s'être coltinés à son univers – tous de la génération des 25-40 ans : Philippe Paradis, par ailleurs guitariste attitré de HFT, le bassiste Roberto Briot, Jipé Nataf, Mickey 3D, Frédéric Lo, Jérémie Kisling, Cali et Elista, un prometteur jeune groupe français. Il y a même un neuvième homme, Thiéfaine lui-même, qui s'est réservé une musique … sur l'unique texte qu'il n'a pas écrit ! Un texte, en anglais pour l'essentiel, by Boris Bergman.

Philippe Gandilhon, son directeur artistique, souhaitait amener un peu de « solaire » au royaume des ombres qu'affectionne Hubert-Félix. Et c'est globalement gagné. Il y a même deux titres authentiquement lumineux : Gynécées, une déclaration d'allégeance aux femmes, interprétée en duo par Thiéfaine et Cali ; Les jardins sauvages, une métaphorique balade au pays des fleurs perdues, autour de laquelle Mickey 3D a tressé un bouquet de notes allègres. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Un galop infernal, même, tant il y a, dans cet album-là, de douleur à nu, sans beaucoup d'humour pour l'atténuer. De Libido Moriendi, sur lequel M a posé une ritournelle de banjo, à Confessions d'un never been, en passant par l'époustouflant Jeu de la folie, devenu « un sport de l'extrême », c'est la même angoisse existentielle qui court.

Il faudrait tout citer de cet album d'exception, qui confirme une fois de plus l'importance et la cohérence de Thiéfaine dans le paysage de la chanson française ; mais trois morceaux méritent une mention particulière : Télégramme 2003, fraternelle adresse à Bertrand Cantat, jamais nommé pour autant (« Ronge tes barreaux avec les dents / Le soleil est là qui t'attend ») ; When Maurice meets Alice, déchirante déclaration d'amour filial d'Hubert, l'inconsolable, à ses chers disparus ; That angry man on the pier, une sorte d'autoportrait, qui éclaire le reste de l'album et bien d'autres choses encore du singulier parcours de HFT.
En clair, Scandale mélancolique est un nouveau sommet dans l'œuvre de l'énigmatique jurassien.

 

Jean THÉFAINE, Chorus n°53, automne 2005.

 

Commentaires

@ ... :

Je ne résiste pas en lisant ton billet CATHERINE à venir donner un coup de polis à mon égo en précisant que je fus, pour cet album, l'égérie d'Hubert* !...

, et je ne suis pas juste :

That Angry Man on the Pier

C'est assez dur d'être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre
c'est trop de travail et beaucoup de maquillage ma chérie
pour cet homme en colère debout sur la jetée
tu ne penses pas que c'est assez dur
être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre

C'est assez dur de n'être personne
tuer la bête, tuer la peur
pour cet homme d'une cinquantaine d'années
regarder la mer
cet homme en colère debout sur la jetée
tu ne penses pas que c'est assez dur
être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre
vire cette pierre de ton coeur
elle fait plus le poids
il faut parfois sortir de soi
...juste un homme en colère debout sur la jetée. *

* Google traduction


* dixit FRANCINE NICOLAS & Jean-Pierre Zéni ..

P. -S : hier à 07 h 30' je franchissais la barre de 75 ans, aujourd'hui et le 1er. jour de ma réhabilitation !...
, ...

Écrit par : le Doc. | 30/06/2024

@ ... :

https://www.youtube.com/watch?v=Wf9PDXI3BWY

that angry man on the pier.

( l'homme en colère sur la jetée. )


il est assez difficile d'être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre
c'est trop de travail et beaucoup de maquillage ma chère
pour cet homme en colère qui se tient sur la jetée
ne pensez-vous pas qu'il est assez difficile
d'être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre
...
assez difficile de n'être personne
pour tuer la bête, pour tuer la peur
pour cet homme d'une cinquantaine d'années
qui regarde la mer
cet homme en colère qui se tient sur la jetée
ne pensez-vous pas qu'il est assez difficile
d'être soi-même
trop de travail pour être quelqu'un d'autre
vire cette pierre de ton coeur
elle fait plus le poids
faut parfois sortir de soi
...just an angry man standing on the pier*

* Traduit avec DeepL.com

Je suis en ce jour en MOR-BIHAN et j'envisageais de mettre fin à mes jours hier à 07 h 30' pour mes 75 ans, toutefois je continue car je crie vengeance* :-(

* et pas du - SERPENT à PLUMES - ..

, ...

Écrit par : le Doc. | 30/06/2024

@ Catherine :

Le blog de Jean Théfaine :

Les séquelles de Thiéfaine.
Publié le 8 avril 2009 par Jean Théfaine

http://touteslesmusiquesquejaime.over-blog.com/article-30007166.html

, dont voici que un extrait toujours pour mon égo :

'' un livret rassemblant 27 réactions d’accrocs thiéfainiens, dont celle du célèbre Doc, bombardé “Conseiller maritime” de HFT par l’amiral lui-même, un soir de 2003, en région brestoise. ''

Je suis apathéïste toutefois : une pensée pour toi JEAN !...

, ...

Écrit par : le Joker ( à cet instant ) | 30/06/2024

Scandale mélancolique…

2005…2024…
20 ans quasiment…
Suffisamment pour juger de la belle patine (acquise sur platine) de certains titres.

Un très grand cru ! Perso, j'y reviens souvent.

Les mots me manquent cependant…
Mon humeur est plutôt à "113ème cigarette sans dormir…".

Scandale…politique…

Courage pour ton déménagement Katell !
Courage pour toi aussi, Le Doc…

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 01/07/2024

Merci Seb :-)

Écrit par : le Doc. | 01/07/2024

Souvenez-vous, c'était en janvier 2011, Jean Théfaine signait un article sur mon blog. Vous le retrouverez en tapant "Théfaine" dans l'outil "recherche". J'aimais beaucoup Jean Théfaine, je l'avais rencontré plusieurs fois et nous avions beaucoup échangé par mail et par téléphone avant d'aboutir à cette note sur mon blog.
Scandale mélancolique, magnifique album, que je n'ai toutefois pas pu écouter durant de longues années. Trop lié à ma mère. Les départs sur les quais de gare, ça nous connaissait, elle et moi ! "L'odeur sucrée de la mort", tout ça... Aujourd'hui, je peux réécouter ce CD sans trop vaciller.
Doc, en colère, certes, mais debout sur la jetée. Toujours vivant, toujours debout ! Allez, on a besoin de toi.
Seb, oui, quel scandale politique que celui que nous traversons... C'est dramatique. "Nous n'avons plus le temps d'imaginer le pire"...

Écrit par : Katell | 02/07/2024

Hello Katell,

J'écoute souvent ce Scandale mélancolique, et certaines chansons encore plus que d'autres. Confessions d'un nerver been fait partie de mon top trois des chansons d'Hubert ! Je me délecte à chaque écoute des Jardins sauvages, texte diablement thiéfainien ! J'adore la musique de When Maurice meets Alice et les notes de banjo de Libido Moriendi. La pochette de l'album m'a toujours déconcertée...

Sympa le texte de Jean THEFAINE sur ton blog Katell !

Hey Doc, the angry man on the pier, je serai en Morbihan fin août pour les Galettes. Tu m'attends ?! ;-)

Écrit par : Bételgeuse | 03/07/2024

@ Bételgeuse :

... Je peux expliquer la pochette de l'album, j'ai dit je peux !... Bien sûr c'est un mix créatif. Toutefois je dirais en une rapide diagonale que c'est notre condition humaine sans barreaux visibles.

... Je m'essaie encore & encore à ronger ceux de ma cellule grise et travailler à déconditionner ma réflexologie pavlovienne.

Ha.. les Galettes, que de souvenirs :

https://www.youtube.com/watch?v=IaTLcT0XwfI

, et ce pour moi l'ancien Mataf c'est du vécu pur ' jus ' , cette séquence ci-dessus me rappelle une bordée à Acapulco en 1966 seul un bachi me différencie avec Jean-Pierre Marielle :-)))

, ...

Écrit par : le Doc. | 03/07/2024

@ Bételgeuse :

, tu seras quand aux Galettes ?

, ...

Écrit par : le Doc. | 04/07/2024

Doc, j’y serai le 25 août

Écrit par : Bételgeuse | 04/07/2024

@ Bételgeuse :

Malgré ma structure invalidante je peux m'essayer à faire un passage
en ton lieu & cette date :

Mon adresse e-mail : minos.le.nettoyeur@orange.fr

, celle-ci pour une éventuelle synchronisation :-)

, ...

Écrit par : le Doc. | 05/07/2024

Comme un test de Rorshach

https://www.thiefaine.com/documents/illustrations-fleurs/

, j'y vois une vieille femme bretonne :-)

P. -S : les mathématiques souterraines sont celles du cerveau reptilien ..

, ...

Écrit par : le Doc. | 10/07/2024

Additif :

3ème & 4ème fleurs !...

, ...

Écrit par : le Doc. | 10/07/2024

Moi j’y vois surtout des visages de monstres. Les mêmes qui sont planqués sous mon lit.

Écrit par : Bételgeuse | 10/07/2024

, je reviendre :-)

, ...

Écrit par : le Docker | 11/07/2024

Écrire un commentaire