Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2020

Bande-son d'un week-end pluvieux...

"J'aime les gens qui doutent". Anne SYLVESTRE

 

Certes, la musique n'endort pas nos chagrins, mais elle a tout de même le pouvoir de les adoucir un peu. Qu'un autre que nous vienne à passer et formule exactement ce que nous ressentons, et la reconnaissance (dans tous les sens du terme) est immédiate. Voilà ce qui m'arrive avec le dernier album d'Asaf Avidan et avec celui de Jane Birkin. Tout ce que j'ai toujours voulu dire sur la vie sans jamais parvenir à le faire se trouve exprimé là, dans ces deux voix singulières. Birkin, dans ce monde où tout passe, c'est comme un radeau solide auquel s'accrocher. Il semblerait que le temps n'ait aucune prise sur elle. Ses traits restent juvéniles malgré la gouache des années. Son accent ne s'est que très vaguement estompé (je sais, je sais, elle l'entretient savamment). La voix s'est chargée d'un peu plus de maturité, mais à peine. Oh ! Pardon tu dormais... est arrivé ce matin au milieu du courrier mouillé. Telle une barque ayant traversé courageusement tous les déluges. Un peu à l'image de celle qui signe les textes de ce nouvel opus. Ces déluges qui ont bousculé sa vie, Jane en a fait des chansons qui se présentent à nous comme des offrandes. L'artiste nous ouvre toute grande la porte de son univers et nous n'en revenons pas d'être là, parmi les fantômes qui lui sont familiers. Nous voilà initiés aux peurs et aux tourments qui sont les siens et nous renvoient fortement aux nôtres. Les morts se sont donné rendez-vous sur cet album. Il y est question de plusieurs disparus. Avec bravoure et sur une musique faussement légère, Birkin évoque la mort de sa fille Kate. Dans un très beau texte en anglais (Ghosts), elle demande à ses morts s'ils se souviennent d'elle. Et c'est bien la question que nous nous posons tous, n'est-ce pas, quand nous nous trouvons face aux « murs épais » qui nous séparent de ceux qui ne sont plus.

Il est également question d'amours bancales qui tiennent plus de la lutte que du corps-à-corps amoureux. L'un pèse sur l'autre, l'autre se tord d'ennui, et l'on sourit amèrement devant le sombre tableau : cela nous rappelle des souvenirs ! Nombreuses sont les mélodies enjouées, voire sautillantes. Mais qu'on ne s'y trompe pas : ici, c'est la cruauté qui triomphe. Même l'enfance n'est plus nimbée de ce voile d'innocence dont on aime la parer parfois, se donnant l'illusion d'un paradis perdu alors que franchement, le paradis, vous l'avez déjà vu, vous, même en enfance ? Il suffit d'écouter Les jeux interdits pour savoir à quoi s'en tenir.

De temps à autre, on croit voir revenir Gainsbourg en filigrane. Ce n'est rien qu'un fantôme de plus. L'empreinte de Daho est forte aussi (forcément). Par moments, les deux pattes se rejoignent, celle de Gainsbourg, celle de Daho, et l'on est heureux d'assister à ce subtil mariage, nous qui aimons et l'un et l'autre...

Cet album, c'est un peu de fausse douceur dans ce monde de brutes. De la dentelle, oui, mais noire comme suie, et coupante. De l'amour, oui, mais de conte défait... Ce n'est pas tellement joyeux, mais Birkin est une grande repriseuse : tout en appuyant là où ça fait mal, elle répare, inlassablement. Cette femme, je l'adore, elle est le lien magique qui m'unit encore à ma mère...

Quant à Asaf Avidan, c'est l'autre claque du moment. Je mets le CD jeudi soir. Et là, je tombe presque à genoux devant cette voix qui n'est qu'écorchure. Je sens l'album traversé de fantômes aussi, à l'instar de celui de Birkin, mais ma connaissance de l'anglais étant ce qu'elle est, je ne peux, pour l'instant, que pressentir, et pas affirmer. Il va falloir que je bûche un peu, dictionnaire à l'appui, comme quand j'étais ado et que je suais sang et eau pour tenter de comprendre les textes de Supertramp et compagnie ! En tout cas, cette voix qui revient tout essoufflée des profondeurs, elle s'adresse directement à l'âme et la fait chavirer.

Voilà, c'est la bande-son de mon week-end, et je ne me plains pas. Là-dessus, annoncez-moi la sortie imminente d'un album de Thiéfaine, et la mélancolie deviendra presque joyeuse ! J'ai bien dit « presque »...

Commentaires

Et vous, c'est quoi la bande-son de votre week-end ?

Écrit par : Katell | 12/12/2020

Salut Katell

Oui, la musique est magique. Et, à plus forte raison, la chanson.
Elle ouvre une parenthèse et nous transporte. Mettant en sourdine, nos préoccupations du moment. LE médicament !
Un peu comme si quelqu'un s'adressait à nous.

Ce week-end ? Thiéfaine (Maison de la poésie, Homo Plebis Ultimae Tour, VIXI Tour XVII) et aussi...Lavilliers que je découvre (vraiment) et que j'adore !!
Mea Culpa Maxima Hubertus Félixis, je bats ma coulpe... Pas taper, pas taper !

Lovons-nous dans les sons...

Salutations numériques et dimanches d'automne !

PS : Un pote mets Asaf Avidan. Moi, après quelques chansons (et whiskies) : "P...., elle a un côté Janis Joplin, cette chanteuse...". Hum...

Écrit par : Seb | 13/12/2020

Seb, je comprends que l'on puisse prendre Asaf Avidan pour une femme ! Il a une voix hors du commun, qui fait effectivement penser à celle de Janis Joplin !
Lavilliers, j'aime beaucoup aussi ! Quand je l'écoute (toujours avec grand plaisir), je mets de côté tout ce qu'Hubert peut penser de lui !!!!

Écrit par : Katell | 13/12/2020

Bonjour,
ce week-end j'ai découvert L' AN 40 dernier album de Jeanne Cherhal, il était temps! J'ai déjà vu l' artiste gazelle plusieurs fois en concert et j'aime particulièrement sa sensibilité, sa créativité, son humour et son énergie, elle en déborde! L' AN 40 pour moi c'était il a longtemps déjà, je suis sur "d'autres pentes" comme elle dit, mais cela me fait plaisir de me replonger dans cette période. Pas l'ombre d'une guitare mais des cuivres, des cordes et de belles envolées sur son piano à queue, elle nous entraîne Jeanne, et on la suit d'un bout à l'autre de l'album sans la lâcher!
Merci, Katell, de partager vos choix et de nous donner l'occasion d'exprimer les nôtres, nos besoins essentiels en matière de musique, de poésie et de culture, si malmenée en ces temps de crise!

Écrit par : isabelle | 14/12/2020

Bonjour Katell et bonjour à tous.

Ce week-end je me suis fait un melting-pot comme souvent d’ailleurs. J’ai du mal à écouter un album entier d’un même artiste.

Le concerto brandebourgeois numéro 5 de Bach histoire d’être quand même un peu avec Hubert. Et puis Une barque sur l’océan de Ravel. Magnifique mélodie qui inonde le non moins magnifique film Call me by your name de Luca Guadagnino. Puis j’ai viré sur Brigitte et leur délicieuse reprise de Ma Benz des fougueux NTM, A bouche que veux-tu et Battez-vous. Il y eut aussi Je suis un homme de Zazie, Une nuit sur son épaule de Sanson en duo avec Tim Dup, Amoureuse (la version symphonique). J’ai écouté aussi Guichet 102, la reprise d’Aldebert que j’ai découverte que très récemment. Pour finalement arriver jusqu’à Hubert et m’y noyer (j’y reviens toujours) : Trois poèmes pour Annabel Lee, Pulque, Mezcal y Tequila, Les fastes de la solitude, Annihilation... que du lourd, du beau, du raffiné.

Écrit par : Bételgeuse | 14/12/2020

Joli texte chère Katell. L' amour bancal, le conte défait, cela me fait songer à Gainsbourg et Birkin dans : amour des feintes.

J'ai beaucoup écouté: âmes fifties de Souchon (version acoustique).

Écrit par : florent | 15/12/2020

Bonjour à tous, merci pour vos commentaires. Ils me donnent envie de découvrir ce que je ne connais pas, notamment L'an 40, de Cherhal. J'ai un peu de mal à entrer dans l'univers de cette artiste, mais je vais retenter !
Brigitte, j'aime beaucoup. Une de mes filles a souhaité les voir en concert je ne sais plus trop quand (en 2019, peut-être), et c'était d'enfer.
Souchon, j'ai toujours aimé. J'ai acheté le dernier album à sa sortie, mais je n'ai pas encore pris le temps de me plonger vraiment dedans. Je vais faire ça pendant les vacances. Une collègue m'a prêté le dernier Grand Corps Malade, c'est au programme des vacances aussi.
Il est certain que la culture est malmenée en ce moment. On se demande quand on verra le bout de ce long tunnel... Je veux retourner à des concerts, moi ! Et je ne suis pas la seule ! Dire qu'avec le confinement, j'ai loupé Charlélie il y a quelques mois. Je devais le voir enfin, pour la première fois. Je ne sais pas si le concert sera reporté, cela m'étonnerait. Et notre Hubert, dans tout ça ? J'espère le revoir aussi, et vite !

Écrit par : Katell | 16/12/2020

Il nous manque notre Hubert, c'est sûr... Le voir, l'entendre, le sentir, le toucher presque !...
Souchon je l'ai vu en début d'année, ça devait être en février 2020 (cela me semble une éternité...). Je m'attendais à entendre pas mal des chansons de son dernier album et bien pas du tout. Il a dû n'en chanter que deux. Tout le concert a vibré au son de ses anciennes chansons, les plus connues. Du coup, j'ai eu l'impression d'assister à un méga best-off en live, c'était génial. Et quel bonhomme ! Plein de vie et d'humour !

Écrit par : Bételgeuse | 16/12/2020

On n'en a jamais finit de peaufiner sa spécialité et j'ai 71 piges + 1/2 :

https://thiefaine.com/livre-dor/

, le public d'Hubert et lui-même fût pour moi, qualifier de ' DOC ' en 1989, un formidable vivier pour mon expertise !...

:-)

, ...

Écrit par : le Doc. J.P Zéni | 20/12/2020

Oh... combien devait-elle m'aimer Anne Sylvestre !...


http://www.mementolavie.com/page6.html

, ...

Écrit par : Zéni Jean-Pierre | 22/12/2020

http://leelooh.free.fr/media/interview/interview23.html

Écrit par : Bételgeuse | 29/12/2020

Ah mince...

https://thiefaine.com/livre-dor/#comment-138140

Hubert on ne guéris pas des blessures de son enfance c'est je me mets dès aujourd'hui à la physique QUANTIQUE !...

- . -

Écrit par : le Doc. / Zéni J.P | 29/12/2020

@ Catherine :

, ce sera mon dernier passage au Cabaret.

Jean-Pierre Zéni

Écrit par : Zéni Jean-Pierre | 30/12/2020

Merci Bételgeuse por le lien.

Moi aussi en ce moment, je me retape toutes les vidéos de notre Hub'.
Besoin de retrouver mon doudou tout machonné... ça me calme...

J'aime à l'imaginer chez lui, en train de jongler avec les mots et de nous mitonner un bel album tout beau, tout chaud, tout corbeau. Miam, j'en crôassssse d'impatience !

Ci-dessous un lien (sur les traces d'Hubert-Félix Thiéfaine). La vidéo saute un peu, il y a des pubs, mais, elle fait -à mon sens- partie des meilleurs reportages (j'aime assez le final où HFT dit que ses textes n'ont pas besoin d'être compris mais ressentis, à l'instar de toute autre pièce artistique).

J'ai l'impression que l'on t'y vois, Le Doc, à 28:11. Me trompe-je ??
Arghh, je viens de lire que tu ne reviendrai plus au cabaret !!
Mouais...des adieux à la Barbara, tout ça :-)

https://www.youtube.com/watch?v=YD7jTJf-yro

Portez-vous bien toutes et tous.
Amitiés en salutations numériques !!

Écrit par : Seb | 30/12/2020

C’est marrant Seb parce que je l’ai regardé dernièrement ce reportage et je trouve qu’il est très bien fait. Hubert dans son univers... c’est sympathique et c’est même étonnant qu’il ait accepté ce genre d’interview. Je crois qu’il remonte à 15 ans en arrière mais peu importe. Il y a un passage très intéressant où il explique comment il écrit, comment il compose, ses textes et sa musique.
Effectivement j’ai cru aussi apercevoir le Doc en plein concert !

Bonne fin d’année à tous.

Écrit par : Bételgeuse | 30/12/2020

Bonsoir à tous, je rebondis sur le commentaire de Bételgeuse : bon début d'année à tous, et même bonne année tout court. On espère que 2021 nous réservera moins de mauvaises surprises que 2020. Personnellement, je me méfie...
"Sur les traces d'Hubert-Félix Thiéfaine" : excellent reportage que j'ai vu il y a quelques années. Vous me donnez envie de le revoir ! Je vais mettre cela au programme de janvier si possible !

Écrit par : Katell | 04/01/2021

Bonsoir à tous

Ce week-end j’ai lu cet article de Françoise Salvan Renucci : « roots & déroutes plus croisement » : présence de Nicolas Bouvier dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine => http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=8884

Et dans les notes de fin que j’ai épluchées avec soin, j’ai découvert cette formidable interview d’Hubert : https://www.dailymotion.com/video/x2n3tuo

Pépite ! Peut-être la connaissiez-vous déjà... pour moi ça a été une découverte ! Interview datant de la sortie de Stratégie de l’inespoir et entrecoupée de lives sympathiques. Un Hubert très en forme, le visage apaisé, semblant plutôt à l’aise et un interviewer posant des questions pertinentes (c’est peut-être pour cette raison que notre Hubert est à l’aise...).

Bref, un doudou tout doux et réconfortant comme dirait Seb, à voir ou à revoir !

Écrit par : Bételgeuse | 04/01/2021

Coucou tout le monde, je reviens par ici en ce début d'année, que l'on espère, etc etc, mais sans trop, etc, etc....
Moi je n'en demande pas trop : le nouvel album d'Hubert et ça sauvera 2021 !
D'autant qu'il est prêt cet album, ou quasi : il y a eu quelques fuites sur le compte Instagram de Lucas, enfin des fuites organisées, des photos du studio d'enregistrement, du micro etc, et même une petite séquence de violoncelle qui figurera sans doute sur ledit album.
Puis plus rien - j'en ai conclu que la sortie était peut-être prévue pour Noël (autres fuites mais moins claires), et aurait été reportée pour cause de re-fermeture des magasins...
Ma question est : pensez-vous que la situation actuelle soit de nature à empêcher la promotion de l'album ? D'autres artistes en ont sortis malgré tout fin 2020. A vos plumes ! Et Bonne Année (non euh, "..... Année" !) en musique !

Écrit par : delphine | 07/01/2021

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord, merci à Katell et aux autres de faire vivre depuis tant d'années ce blog de référence, que je ne commente pas mais que je suis, de près ou de loin, depuis longtemps.

Grand admirateur d'Hubert depuis l'avant-veille de l'attentat de Sarajevo, je suis également, dans le civil, étudiant en école de journalisme. Je réalise mon mémoire de fin d'études sur les fans et amateurs de HFT. Pour résumer, il s'agit de se demander ce qui lie les fans de Thiéfaine à ce dernier, d'explorer les points de convergence et de divergence au sein de cette communauté qu'Hubert rassemble depuis plus de quarante ans et qui a toujours à la fois perdurer et se renouveler. C'est quoi, être fan de Thiéfaine ?

Je suis donc en recherche de personnes qui aimeraient s'entretenir avec moi de leur relation à HFT, le temps d'une petite heure (par Skype ou par téléphone). Me raconter un peu leur découverte, leur parcours, dresser le bilan de leur route aux côtés des chansons, des disques et des concerts de Thiéfaine.

Si vous avez envie de participer à ce projet, n'hésitez pas à me contacter, soit en réponse à ce commentaire en me laissant vos coordonnées (mail ou téléphone), soit sur mon adresse mail : theo.abarrategui@gmail.com

Je précise qu'il s'agit d'un travail écrit. Il n'y aura donc pas, dans le résultat final, de prise d'images ou de son.

Merci beaucoup, et à bientôt j'espère,

Théo A.

Écrit par : Théo A. | 09/01/2021

Merci beaucoup à vous pour vos derniers commentaires. Delphine, oui, j'ai entendu et vu des choses, moi aussi... Ce nouvel album, comme je l'espère, comme je le désire... Allez, il va venir ! La situation actuelle est difficile, mais les promos sont possibles. Birkin a osé ! Et d'autres avant elle, et d'autres le feront sans doute après elle aussi. Quant à Hubert, il n'a jamais été du genre à se faire énormément de pub. Un petit passage à France Inter, une interview bien menée par un journaliste ici ou là, et le tour sera joué. Notre adhésion, à nous les vieux de la vieille, lui est acquise ! Il le sait bien, non ? Il n'y a plus qu'à !!!! On y croit ! C'est tout de même amusant que ton commentaire arrive aujourd'hui, pile le jour où je conclus un billet en suppliant Hubert de nous le sortir enfin, son nouvel album !!!
Théo A., merci de me lire depuis si longtemps. C'est vrai que ce blog a de la bouteille maintenant ! Je suis contente qu'il continue à vivre, malgré de longs silences de ma part, et des découragements aussi, parfois... Quel beau projet que le tien (j'espère que je peux te tutoyer) ! Je suis prête à participer et je suis bien certaine que d'autres, ici, vont répondre présents à l'appel...

Écrit par : Katell | 09/01/2021

Cool !
Je t'envoi un mail Théo

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 10/01/2021

Excellente idée ce projet de Théo. Enfin quelqu'un que je vais pouvoir soûler avec Thiéfaine, dans un but scien-ti-fi-que ;) !
Bonjour Katell, oui je crois qu'on n'en peux plus là, on lit et on entend des choses, on est sur le grill...
D'autant que je suis certaine qu'il est prêt, cet album !!!! On m'a même envoyé copie d'une capture d'écran, conversation entre un producteur et un autre type, qui disait noir sur blanc que l'album sortirait à Noël. MAIS c'était AVANT la re-fermeture des librairies et magasins de disques en France. Donc j'ai pensé qu'il y avait peut-être un lien et que les circonstances avaient pu freiner la sortie. Ce que tu m'écris au niveau de la publicité restreinte me rassure un peu. C'est clair qu'il n'a pas besoin de cela !
Voilà, restons patients et vaillants donc.
Un des membres d'un groupe FB nous a posté, toute fin décembre, qu'il avait croisé Hubert se promenant dans la campagne jurassienne, "faisant sa promenade dominicale et marchant d'un bon pas" et qu'il "avait l'air en forme". Je pense que c'est vrai, et l'image est belle.... Bonne journée !

Écrit par : delphine | 11/01/2021

// Excellente idée ce projet de Théo. Enfin quelqu'un que je vais pouvoir soûler avec Thiéfaine, dans un but scien-ti-fi-que ;) ! //

Dans un but journalistique.

Écrit par : jounaliste | 11/01/2021

"Ah, tiens, Chérie, j'ai croisé Hubert au carrefour des Trois Chênes. Il te passe le bonjour !"
Après ça, interdiction de fredonner "Je hais les dimanches".

Hey, z'arrêtez de nous chauffer avec c't'album ?? J'ai les z'oneilles qui grattent :-)

Salutations numériques et pieds dans starting-blocks…

Écrit par : Seb | 12/01/2021

@journaliste : certes, mais il s'agit tout de même d'une approche scientifique, de là mon emploi de ce terme. Qui êtes-vous Mr Journaliste ?

Écrit par : Delphine | 12/01/2021

@seb Oui ça fait rêver hein.... Evidemment les lecteurs de sa petite anecdote ont demandé "mais c'était où ?" les petits malins... ;) Et d'autres ont demandé "tu lui as dit bonjour ?"... bon moi si je croise Hubert à l'impromptu je ne serais plus capable d'émettre un seul son pendant quelques heures, donc.... Enfin bon, j'aime l'idée de la "promenade dominicale" du poète dans sa campagne.

Écrit par : Delphine | 12/01/2021

@ Delphine :

Je suis un chercheur en sciences molles.

Écrit par : Ernst | 12/01/2021

@Ernst Une fois "journaliste", une fois "Ernst", voilà un chercheur bien recherché...

Écrit par : delphine | 12/01/2021

@Ernst Une fois "journaliste", une fois "Ernst", voilà un chercheur bien recherché...

Écrit par : delphine | 12/01/2021

@Ernst Une fois "journaliste", une fois "Ernst", voilà un chercheur bien recherché...

Écrit par : delphine | 12/01/2021

Oui, elle est belle, cette image du poète marchant dans la campagne, Delphine... En espérant que la promenade aura donné lieu à des réflexions qui elles-mêmes donneront lieu à une chanson, qui elle-même donnera lieu à des frissons, etc., etc.
Superbe idée que celle de Théo. J'ai répondu présente à l'appel !

Écrit par : Katell | 13/01/2021

Bonjour à tous,

J'ai également répondu présente à l'appel de Théo. Je trouve que le sujet de son mémoire sort des sentiers battus et j'espère que nos témoignages pourront l'aider et faire émerger des choses intéressantes sur ce public thiéfainien.

Écrit par : Bételgeuse | 13/01/2021

Re-bonjour Katell,
C'est amusant, moi j'ai tout de suite mis en relation cette histoire de promenade dominicale avec ce que HFT a pu raconter de sa vie dans son Jura : contact avec la nature et pas mal d'exercice physique. Du coup je suis super motivée pour ma marche en campagne à moi !!! et je pense que les chansons pour l'album sont déjà "dans la boîte" depuis longtemps (ce qui ne l'empêche nullement d'en composer d'autres)...
Quant à Théo, on devrait se parler prochainement ! Le pauvre, il ne sait pas à quoi il s'expose on a toutes et tous tant à dire ;) !

Écrit par : delphine | 13/01/2021

extrait '

1) Je suis donc en recherche de personnes qui aimeraient s'entretenir avec moi de leur relation à HFT, le temps d'une petite heure (par Skype ou par téléphone). Me raconter un peu leur découverte, leur parcours, dresser le bilan de leur route aux côtés des chansons, des disques et des concerts de Thiéfaine.

2) Je précise qu'il s'agit d'un travail écrit. Il n'y aura donc pas, dans le résultat final, de prise d'images ou de son. '

je bande pour moi petite, je bande pour moi*

* HFT

Écrit par : Ernst | 14/01/2021

Salut Seb,

Il m 'a répondu par mail en me demandant en 1er. mon âge, DO.n.C : 71 ans lui ai-je répondu tout de go, et non de Gault & Millau, en lui demandant de me téléphoner ( il ne le sait pas mais je suis invalide* et c'est plus simple pour moi le téléphone ) !

* dire que j'aurai pu faire artiste ..

, depuis c'est le silence :-(

P. -S : j'dis discrimination et pis c'est tout !!!

, ...

Écrit par : (le) Doc (.) | 19/01/2021

Salut Seb,

Il m 'a répondu par mail en me demandant en 1er. mon âge, DO.n.C : 71 ans lui ai-je répondu tout de go, et non de Gault & Millau, en lui demandant de me téléphoner ( il ne le sait pas mais je suis invalide* et c'est plus simple pour moi le téléphone ) !

* dire que j'aurai pu faire artiste ..

, depuis c'est le silence :-(

P. -S : j'dis discrimination et pis c'est tout !!!

, ...

Écrit par : (le) Doc (.) | 19/01/2021

@ ... :



-------------------- Aïe mon Aloïs -------------------

, ...

Écrit par : (le) Doc (.) | 19/01/2021

Je vous attends !

, ...

Écrit par : (le) Doc (.) | 22/01/2021

Écrire un commentaire