Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2022

Chenôve, Clermont-Ferrand, Voiron, Besançon !

"Le spectacle du monde d'aujourd'hui, dans son insanité ahurissante, serait également très drôle s'il n'était terrifiant. Imaginez qu'au lieu d'en être un des acteurs involontaires vous soyez seulement spectateur. Assis sur la Lune, vous regardez la terre avec de grosses jumelles comme aux courses. Que voyez-vous ? Une maison de fous". René BARJAVEL

 

 

Il faut bien peu de choses pour perturber une vie humaine, et ce n'est sûrement pas Hubert qui me contredirait. La frontière est ténue qui sépare l'ordre du chaos, la tranquillité de l'emmerdement maximal... Parfois, le corps se met à déraisonner sans avoir crié gare. Un matin, vous vous levez et c'est le grand chambardement dans vos cellules. Toute maîtrise vous échappe. Et puis, et puis, peu à peu, avec quelques coups de pouce savamment administrés à votre faiblesse, ce corps qu'on a été tenté un moment de considérer comme un ennemi se remet à vous obéir. Le voilà même qui va puiser dans les ressources insoupçonnées dont il dispose, et c'est reparti pour un tour !

Quand je pense qu'avant le début de la tournée des quarante ans, j'avais pour seule hantise un mauvais rhume ou un petit dérèglement gastrique ! Cette fois, l'heure est plus grave, et j'ai peur de retomber soudain dans cet état qui a fait de moi, presque une semaine durant, une marionnette impuissante sur un lit d'hôpital. J'ai peur de croiser le coronavirus sur la route qui me sépare du concert au Grand Rex et que ce crétin ait l'extrême indélicatesse de m'attaquer. Purée, ça en fait des obstacles à surmonter avant le jour J ! Que de bombes H à désamorcer ! Cette fois, il me faut invoquer, en plus du Seigneur fou des bacchanales et de Wakan-Tanka, le fox à poil dur, en espérant la clémence de tous les trois. Peut-être faut-il que je leur taxiphone d'un pack de Kro la moindre de mes craintes ? Que je leur envoie un recommandé avec accusé de réception ?

Je sais, je sais, d'aucuns me rétorqueront que j'ai vu Hubert plus souvent qu'à mon tour et que louper une date ou deux sur la tournée qui vient de démarrer ne serait pas plaie mortelle. Oui, mais plus souvent qu'à mon tour, ce n'est pas encore assez. Plus souvent qu'à mon tour, ce n'est, finalement, qu'une moyenne d'une fois par an depuis la naissance. Je crois que c'est ça. J'ai arrêté les comptes pointilleux il y a quelques années, mais, à la louche, il y a comme une histoire de 48 concerts pour 48 années de vie. Et j'aimerais que l'année 2022, hautement symbolique à mes yeux puisqu'elle marquera mes trois décennies de compagnonnage avec Hubert, me permette de prendre quelques foulées d'avance. C'est toujours bien, les foulées d'avance. Il faut être prévoyant en cette vie où l'on ne peut rien prévoir !

Bon, bref, assez parlé de mon nombril, je crois savoir que les trois premiers concerts de la tournée (Chenôve, Clermont-Ferrand et Voiron) ont allumé des étoiles (à jaillissement durable) dans les yeux de ceux qui ont eu la chance d'y assister. Théoriquement, je devais me tenir éloignée de tout réseau social ou site susceptible de m'éclabousser d'infos malencontreuses. Comme pour la tournée des 40 ans, je voulais arriver au Grand Rex comme on débarquerait, le pied ému (oui !), sur une terre inconnue. Bon, sur mon lit d'hôpital dimanche soir, je n'ai pas pu résister : j'ai pulvérisé la promesse que je m'étais faite à moi-même. La vie est semée d'imprévus qui vous sautent à la gueule, c'est un fait. Et vous voilà jurant qu'il ne faut jamais dire jamais, vous qui trouviez jusqu'alors ce proverbe un tantinet ridicule. Ce qui prouve aussi que jamais il ne faut dire qu'on n'emploiera jamais ce genre de proverbes !!!

Donc, je sais tout, mais je ne trahirai rien. Je sais comment s'ouvre le grand bal de cette tournée Unplugged, je sais qu'elle est magistrale et qu'elle risque de m'arracher quelques frissons et sans doute aussi quelques larmes.

Ce soir, c'est Besançon. Alors que les verres de vin jaune se lèvent dans un merveilleux fracas et qu'en terre franc-comtoise le plus beau des accueils soit réservé à l'enfant du pays !

Commentaires

Bonjour et meilleurs voeux à tous,
Juste une petite intervention pour vous saluer à tous,et particuliérement Katell, inspiratrice de nos interventions, une bonne santé meme si comme l'écrivait PierreDesproges "la Bonne Santé est un état précaire qui ne présage rien de bon ..." enfin si on peut repousser ce "...rien de bon" le plus tardivement possible nous en serions bien aise !
Je rebondis aussi sur cette délicate décision de ne rien dévoiler de la setlist choisie.
Effectivement je tiens à cette émotion de la découverte, qui va me serrer les tripes lors de l'extinction des lumieres et que fendant l'euphorie collective sous un tonnerre d'applaudissements lyonnais la silhouette de Hubert émergera de ce brouillard pandémique pour au moins 2 heures ...
Sans préparation ni confidences de précédentes dates,freiner le temps ;jouir du souffle de l'instant, simplement heureux d'etre là au bon endroit , au bon moment...avant l'accélération du temps !
Merci donc de conserver le suspens ...les surprises n'en seront que plus extatiques pour moi !
Enfin certains jugent Hubert soumis au pass sanitaire , et évoluant tres loin de sa folie subversive originelle.
HFT désormais Artiste infréquentable...et bien je pense qu'il est nécessaire voire vital de fréquenter ce genre d'artiste "infréquentable"...
L'Art est aujourdhui si menacé de tant de platitude et de soi disant allégeance à de nouveaux ordres moraux, qu'il devient essentiel de fréquenter ce genre d'Artistes considérés "apprivoisés".Ce n'est pas une preuve d'abjection.C'est une exigence d'autonomie .
Merci donc de conserver le mystere
Bonne tournée à tous et vaccinés ou pas ,(les "sachants" de ce qu'il faut faire ont bien de la chance !) soyez prudents.
Fabrice D.

Écrit par : Fabrice D. | 15/01/2022

Bonjour et excellente année à tous !

En espérant que tout ira bien pour vous, Katell, d'ici la fin du mois. Car on a beau avoir vécu bon nombre de concerts, comme c'est votre cas, chaque show reste unique, avec son ambiance propre, singulièrement lorsqu'il s'agit d'événement unplugg.
Tandis que je compte les jours, je redouble moi aussi de précautions et ne prends AUCUN risque. Aucun risque non plus de m'informer sur la set list, que je découvrirai le jour dit. Je sais déjà, à vous lire, qu'elle débute de façon magistrale et ça me suffit.
En attendant, j'écoute le dernier opus, mais pas que. Car HFT, c'est un TOUT, et pour vous citer, Katell : "On veut visiter toute [sa] discographie, toute la panoplie d'ambiances, aller de la plus feutrée à la plus rock'n'roll qui déchire sa race". Je butine donc au gré des albums (avec une préférence, en ce moment, pour ce qui "déchire sa race") : 113è cigarette, Cabaret Saint-Lilith, Joli mai, Annihilation, Amants Destroy... et le prodigieux Exit to chatagoungoun, une des plus belles chansons d'amour, ou de tendresse, qu'il m'ait été donné d'entendre.

Très bon concert à tous !

Écrit par : CélineCapucine | 15/01/2022

Je crois que nous sommes tous pareils, avec nos précautions ! Je dois tenir jusqu'en février, mois durant lequel de nouveaux examens médicaux s'imposeront pour moi. D'ici là, j'aimerais me tenir "à l'écart des odeurs de formol". Et j'espère aussi qu'Hubert restera bien en forme. Loin de ce foutu Covid !
Entièrement d'accord avec toi, Fabrice, pour ce qui est du pass. Je crois qu'il vaut mieux se réjouir, plutôt, de retrouver Thiéfaine sur scène. Je ne le crois pas capable de la moindre complicité avec un quelconque pouvoir en place ! Il faut bien que les artistes continuent à exercer leur passion et à nous en arroser délicatement ! Qu'est-ce qu'on fait ? On referme toutes les salles de spectacle, au risque de ne plus vivre que pour un train-train de foutaise, métro-boulot-dodo ? Au risque de priver de travail tous ceux qui œuvrent dans les mêmes salles de spectacle ? Pour ma part, je suis bien contente que cette vie-là ait repris car c'est peut-être la seule qui m'intéresse réellement !!!

Écrit par : Katell | 15/01/2022

Écrire un commentaire