Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2022

Rue barrée à Hambourg

"Je ne puis être à la hauteur de mon rêve". Fernando PESSOA

 

Il y a quelques mois, j'avais l'intention de faire plusieurs festivals d'été afin de revoir Thiéfaine. Histoire de patienter pas trop sagement jusqu'aux prochains concerts : Meisenthal et Saint-Dizier (en enfilade, tant qu'à faire, le premier le 11 novembre et l'autre le lendemain : on a l'habitude ici, on sait faire). Et puis, non, je me suis ravisée. Je ne suis même pas allée au Chien à plumes, qui n'aurait exigé de ma personne que deux petites heures de route. Tant pis. C'est que Thiéfaine en festival, ça ne peut être qu'un pis-aller en attendant la véritable apothéose. Le genre de poire qui ne fait que raviver ta soif au lieu de l'étancher complètement. Il y a des fois où c'est bien, et même où ça s'impose à toi. Nécessité soudaine de recoller du soleil sur tes ailes d'albatros pour pouvoir voler sans heurts jusqu'au prochain « vrai » concert.

Mais là, non, ça ne s'est pas imposé à moi. Le festival de Juvigny en mai, très bien, d'accord, mais trop court. Au bout du compte, une immense joie, doublée d'une immense frustration. Comme je suis du genre à ne voir distinctement que le côté négatif de toute chose (le positif m'apparaissant systématiquement sous des contours flous), j'ai opté pour une abstinence estivale. Ce qui m'a permis de réserver mes économies à d'autres horizons. Et c'est ainsi que mercredi je partirai pour Hambourg, ville que je n'ai jamais vue que de loin, comme ça, en passant sur l'autoroute pour me rendre ailleurs. Alors que quand tu y penses, Hambourg, c'est un incontournable quand on est à la fois prof d'allemand et fan d'HFT (et qu'à cela s'ajoute une folle admiration pour les Beatles). Au total, dans l'œuvre d'Hubert, trois allusions à cette ville : « Hambourg ou Amsterdam côté quartier dames », « rue barrée à Hambourg », sans oublier notre légendaire « Chinois de Hambourg déguisé en touriste américain ». Si je savais à quoi peut ressembler ce genre d'énergumène dans la vraie vie, sûr que je partirais avec la ferme intention d'en photographier un une fois sur place. Mais je crois que je n'ai pas l'œil pour ça. Seul Hubert est capable de repérer ce genre de détail qui se dérobe à l'observation du commun des mortels. Et puis, n'oublions pas que le 22 mai est loin déjà. Peine perdue, donc ! Le Chinois de Hambourg demeurera un fantasme.

En tout cas, en préparant un peu mon voyage, je crois avoir percé un mystère : la rue barrée de Hambourg est très certainement la Herbertstraße, haut lieu de luxure du quartier Sankt Pauli. La Herbertstraße annonce illico sa couleur : un grand panneau la barre dans toute sa longueur et elle est interdite aux femmes. Enfin, aux femmes qui ne font pas commerce de leur corps. Extrait du Petit Futé : « À Sankt Pauli, les vitrines font allègrement la promotion des plaisirs de la chair, mais la prostitution en vitrine est interdite, contrairement aux Pays-Bas. La cité hanséatique a trouvé une solution à ce problème tout en sauvant les apparences : fermer toute une rue au grand public. La Herbertstraße est une rue-bordel dont l'accès est exclusivement réservé aux hommes majeurs et donc interdit aux mineurs et aux femmes. Un portail la cache des regards des rues adjacentes, et il faut se faufiler à travers pour pouvoir y entrer ». On se doutait bien, vous et moi, qu'avec sa rue barrée, Hubert n'évoquait pas un endroit arrosé par des jets d'eau bénite. C'est qu'on n'est pas nés de la dernière pluie, n'est-ce pas, et que par conséquent on sait pertinemment que sa Lorelei à lui n'est pas du genre à fréquenter assidûment les cathédrales ! Le serait-elle, de ce genre-là, qu'elle ne nous intéresserait plus que moyennement, avouons-le !

En tout cas, pour en revenir aux festivals d'été, je les ai quand même suivis de loin. Parce que, si je veux être honnête, je dois dire que j'ai envié ceux qui ont assisté à l'une ou l'autre de ces joyeusetés dont tout le sel réside peut-être dans l'intense brièveté. Ce que je retiens, c'est qu'Hubert, quelque part, c'est un peu notre Mick Jagger national, cinq ans de moins sur le paletot et dans la tuyauterie. Ces deux-là, on dirait qu'ils ne trouvent leur raison d'être que sur scène. Les Stones viennent d'achever leur tournée européenne à Berlin. Exactement là où, en 1965, ils avaient déclenché des émeutes. Cette fois, pas de débordements, si ce n'est d'extase. Que demander de plus ?

 

Et c'est ainsi que les artistes sont grands.

Commentaires

Il y a une quatrième allusion : Sur une plage à Hambourg, à Belfast ou Glasgow et peut-être même une cinquième si on considère le fait que Ulrike Meinhof y a passé pas mal de temps ;-)

Écrit par : Arnaud | 07/08/2022

Ach ! Trop rapide, Arnaud :-)

Bon, Katell, tu ne nous a pas dit si tu tenterais l'infiltration en rue barrée (façon Duchaussois aux Tours du Silence).

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 08/08/2022

Katell je te cite ' Je ne suis même pas allée au Chien à plumes, qui n'aurait exigé de ma personne que deux petites heures de route. '

, te rappelles-tu ?...

, ...

Écrit par : New-Doc | 08/08/2022

Arnaud, merci beaucoup pour tes deux ajouts hambourgeois ! Allez, oui, on met Ulrike Meinhof dedans !
Seb, je préfère éviter toute incursion dans la rue barrée : il paraît qu'en tant que femme, on se fait éjecter de la plus rude des façons (sauf si on vient y travailler, ce qui, vraisemblablement, ne devrait pas être mon cas !!!!!). Je pense qu'il vaut mieux ne prendre aucun risque !
Doc, oui, je me souviens très bien du Chien à Plumes (2006, je crois). C'est pourquoi j'ai préféré m'abstenir là aussi, comme pour la rue barrée. Un de mes pires souvenirs de concert, des gens qui bousculaient les autres, qui n'écoutaient rien aux chansons : un festival, ça peut être ça aussi, malheureusement. Je préfère attendre novembre !

Écrit par : Katell | 08/08/2022

Rue barré à Hambourg :


https://www.librairiepassages.fr/livre/9782846083454-psychotic-tour-le-doc-jean-pierre-zeni/

Extrait du lin ci-dessus :

C'est aussi l'histoire de la bourlingue d'un homme, engagé à l'âge de 15 ans dans la Marine nationale comme mécanicien sur le Jeanne d'Arc, qui a fait deux fois le tour du monde, et visité tous les endroits interlopes des grands ports.*

, je ne bourlinguerai dans - la rue barrée à Hambourg -que dans les années 90 ( donc civil ) avec une amie mineure mais il me semble plutôt entres les deux âges des minorités et ce dans le cadre de ses courses pour acheter de l'herbe pour sa seule consommation, je suis naturellement shooté ( Junkie mécanique* ) !...

, ...

Écrit par : le Doc | 08/08/2022

@ Katell :

https://thiefaine.com/livre-dor/#comment-241543

, ...

Écrit par : le Doc | 08/08/2022

Hello

Non, pas la peine de risquer de prendre un mauvais coup… :-)
Tiens, entre ça et l'anecdote du Conseiller Maritime, ça me fait penser à un bouquin de Bernard Giraudeau (Les dames de nage), lu il y a peu. Pas mal…

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 09/08/2022

@ ... :

http://cabaretsaintelilith.hautetfort.com/archive/2020/05/24/jeu-de-questions-reponses-avec-jean-michel-gaudron-6240887.html#comments

Jean-Michel GAUDRON est UN MENTEUR à minima !...

P. S : et je peux le démontrer ..

, ...

Écrit par : le Doc | 10/08/2022

@ ... :

https://thiefaine.com/livre-dor/#comment-241544

, ....

Écrit par : New-Doc | 10/08/2022

Excellent Katell !
Je n'avais pas notion de l'existence réelle d'une telle rue ! incroyable. Profite bien de ton séjour en tout cas !
Je n'ai pas fait de festivals non plus de peur d'être déçue, d'être trop loin, que ce soit trop court.... j'attends de voir où je vais pouvoir aller à partir de septembre. J'espère qu'il restera une place dans une ou deux petites salles !

Écrit par : Nadja | 13/08/2022

De retour, les amis ! Je ne sais pas si HFT a déjà réellement mis les pieds à Hambourg. En tout cas, c'est une ville qui lui plairait sûrement ! Elle colle parfaitement à son univers ! J'ai adoré ! Je suis allée me promener tout près de la rue barrée (la Beatles-Platz se trouve dans le même coin), mais je ne me suis pas attardée : c'était un peu flippant !!!

Écrit par : Katell | 18/08/2022

Katell je te cite '

Je ne sais pas si HFT a déjà réellement mis les pieds à Hambourg. En tout cas, c'est une ville qui lui plairait sûrement ! Elle colle parfaitement à son univers ! J'ai adoré ! '

Ce genre de lieu furent les lieux de la plus grande partie de mon adolescence ( Marine Nationale ) il n'y là aucun plaisir et ne correspond pas à son univers à minima musical, adoré cet univers relève d'une distorsion cognitive et culturelle !...

P. S : hier j'ai écouté une interview de Brigitte Lahaie, il lui en a fallu sauter des haies ( enfance/parents ) pour parvenir à une vie en apparence plissée à minima intellectuellement !...

, ...

Écrit par : le Doc | 18/08/2022

Ceci dit avec tout mon respect Catherine.

, ...

Écrit par : le Doc | 18/08/2022

Corrections :

' P. S : hier j'ai écouté une interview de Brigitte Lahaie, il lui en a fallu sauter des haies ( enfance/parents ) pour parvenir à une vie en apparence polisée à minima intellectuellement !...

, ...

Écrit par : le Doc | 18/08/2022

Sorry Cath. le titre de ton billet m'a ' perturbé ' dans mon commentaire en réponse à ton commentaire !...

, ...

Écrit par : le Doc | 18/08/2022

Pas de problème, Doc ! Seras-tu aux concerts de Meisenthal et de Saint-Dizier ? Moi oui, je m'offre une fois de plus la totale !

Écrit par : Katell | 27/08/2022

Salut Katell, salut à tous

C'est une bonne nouvelle : ça nous ferait de la lecture :-)

Avant-hier, j'ai ressorti une galette de derrière les fagots : Géographie du vide.
Cela faisait quelques temps que je ne l'avais écouté.

Il en est ressorti que, cet album, tout comme nombre d'Hubert, se pose encore comme une balise temporelle. M'est avis qu'il passera l'épreuve du temps…

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 28/08/2022

fera.
ça nous fera de la lecture...

Écrit par : Seb | 28/08/2022

... Je relisais Henri Laborit sur le thème de ' à quoi sert un cerveau ? ' ceci en pensant parallèlement à ton questionnement Catherine, cela te dérange-t-il que je te nomme par ton prénom sur ton blog ?...

... Nul ne sortira d'ici vivant disait JIM, alors la seule épreuve a passer est hic & nunc car la suite est une escroquerie pour la partie utile de mon cerveau , qu'un seul parmi les morts se lève dans l'instant et vienne me tenir compagnie en ce D-DAY for me. Ceci étant dit tous les jours que je fais sont des D-DAY !...

... J'ai me billets pour et d'autres pour poursuivre mon Voyage en Absurdie, je devrais plus exactement dire Voyage en Autistan !...

, j'y retourne ..

Écrit par : le Doc. | 28/08/2022

@ ... & un peu plus :

https://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-241616

, ...

Écrit par : le Doc. | 28/08/2022

@ ... & un peu + :

https://www.thiefaine.com/livre-dor/#comment-241619

, ...

Écrit par : le Doc. | 28/08/2022

Seb : j'espère que j'arriverai à écrire des billets suite aux concerts de novembre. C'est un peu, beaucoup la panne sèche en ce moment. Je pensais pouvoir profiter de l'été pour écrire et ... rien ou presque !
Doc : oui, tu peux m'appeler par mon prénom !

Écrit par : Katell | 30/08/2022

Hello Katell

C'est pas grave : quand ça ne veut pas, ça veut pas.
On ne va pas demander à Hubert de nous pondre des textes à la demande.
Alors, pour toi ou tout autre cerveau, c'est pareil :-)

Surtout que tes billets demandent, je pense, du temps, et du temps...

ça viendra !

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 30/08/2022

@ ? ;-) :

' Alors, pour toi ou tout autre cerveau, c'est pareil :-) '

Hé.. non pas tout à fait* et là parole de Doc appuyée de plus en plus par les neurosciences qui remplacent de plus en plus mes intuitions historiques [ à minima depuis 1979 après j.c ] :-)

* je peux développer .. j'ai dit je peux ..

, ...

Écrit par : New-Doc. | 30/08/2022

Ouhlà, que n'ai-je dit ?
Non, en fait, en citant "cerveau", je pensais "pensée"… Evoquant le processus créatif…
Hum, Le Doc veille au grain.

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 31/08/2022

@ Seb :

... Hubert et moi avons le même pathos ( dixit Hubert ) toutefois il a eu la possibilité de prendre une direction où il peut canaliser son excès de pensée, toutefois il lui reste un résiduel* à vivre.

* ou de n.o.c en t.o.c

Un cerveau ne sert pas à pensée mais à agir ( dixit Henri Laborit ) et la rentrée des classes approchant la réalité doit remplacer le plaisir ou P/p devient P/r , une pensée à cet instant pour toi Catherine !...

, ...

Écrit par : New-Doc. | 31/08/2022

Écrire un commentaire