Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2021

Une équipe qui gagne !

"L'homme dérive

et la terre avec

de loin en loin 

un sanglot surnage". Paul VALET

 

C'est drôle, tout de même, n'est-ce pas, d'avoir fait d'un artiste son compagnon de vie ? D'avoir tellement intériorisé son œuvre qu'on la sent, qu'on la sait partie intégrante de soi-même... C'est une histoire d'affinités électives, j'imagine. Quelque chose nous prédestinait à rencontrer cette œuvre et à la recevoir en nous comme un grand choc. Quand on a connu ce genre de révélation (oui, carrément, révélation, j'ose le mot), on ne peut qu'en être infiniment reconnaissant à l'artiste qui l'a suscitée. Thiéfaine, ce fut pour moi, il y a presque trente ans, comme une décharge électrique. Délicieusement dévastée par la beauté d'un vers (« tu voudrais qu'il y ait des ascenseurs au fond des précipices »), je me mis à engloutir boulimiquement tout ce qui avait trait au chanteur jurassien (dont j'ignorais, d'ailleurs, qu'il était jurassien). À l'époque, on ne trouvait pas grand-chose sur le bonhomme. L'immense toile que nous connaissons aujourd'hui n'avait pas encore déployé ses ailes. HFT, c'était l'artiste un peu maudit, un peu obscur, sorti tout droit des bas-fonds, dont on se passait les albums sous le manteau. Une fois initié à son univers, on avait l'impression de faire partie d'un petit cercle où n'était pas forcément admis le premier venu. Et c'était bon de se sentir familier de ce monde interlope, peuplé de curieux personnages. C'était un peu comme un théâtre magique à la Hermann Hesse où l'on pouvait se réfugier à sa guise. Où il suffisait d'appuyer sur un bouton pour déclencher de vertigineuses émotions. On se sentait compris. Quelque part, quelqu'un avait su dire tout haut, et avec les mots qu'il fallait, ce qu'on ressentait tout bas. Je me souviens d'avoir pensé alors « je ne suis plus tout à fait seule ».

La découverte de cette œuvre fut pour moi à peu près ce que devait être celle de Romain Gary, quelques années plus tard. Impression d'arriver en terre familière, d'avoir trouvé le point d'ancrage vers lequel était tendue toute mon existence.

Il m'arrive de ne pas lire Gary et de ne pas écouter Thiéfaine pendant de longues périodes. Non qu'il y ait lassitude. Simplement, ces deux œuvres coulent en moi, et à flots, s'il vous plaît. J'en suis tellement imprégnée que les mois sans sont tout de même des mois avec. Comprenne qui pourra !

J'ai vu Thiéfaine presque cinquante fois en concert. Pourquoi se gêner puisque j'aime tellement ça ? J'ai beaucoup côtoyé l'œuvre (et je continue, bien sûr), mais pas l'homme. Cinq ou six rencontres comme ça, dans les loges d'une salle de concert. Ce n'est pas ce que je recherche, en fait. Thiéfaine, je n'ai rien à lui dire, c'est-à-dire qu'il y aurait trop à dire et que ce n'est pas la peine de commencer. À chaque fois, je me suis sentie gênée en face de lui. Comme si d'avoir fréquenté à ce point son œuvre m'avait ouvert impudiquement toutes les portes de son intimité. Je n'ai pas jugé utile de réitérer ces entrevues où j'étais plus godiche que spirituelle !!!

Certains parleront d'un truc malsain, peut-être, d'un fanatisme idiot dont il serait peut-être bon de se guérir (à mon âge, tout de même, c'est pas Dieu possible d'être encore fourrée dans des admirations pareilles !). On pourrait sans doute me conseiller une thérapie, un désenvoûtement, que sais-je ? Taratata, je vous balaie toutes ces bonnes intentions d'un revers de la main : on ne change pas une équipe qui gagne !

Commentaires

bonjour Katell tu pourrais chiffrer en euros ta passion lors de ses 30 ans ?
j'ai peur de calculer pour ma pomme.

Écrit par : tom | 16/05/2021

Franchement, je n'ai jamais fait le compte. Je sais que cela doit représenter une certaine somme, si je regroupe les concerts, les trajets pour m'y rendre (car, parfois, c'était vraiment loin de chez moi), les chambres d'hôtel, les albums achetés parfois en plusieurs exemplaires, les revues, les journaux, les livres, etc., etc. Mais, vraiment, là comme ailleurs : quand on aime, on ne compte pas !!!

Écrit par : Katell | 16/05/2021

Bonsoir,
Katell, vous écrivez : "Il m'arrive de ne pas lire Gary et de ne pas écouter Thiéfaine pendant de longues périodes. Non qu'il y ait lassitude. Simplement, ces deux œuvres coulent en moi, et à flots, s'il vous plaît. J'en suis tellement imprégnée que les mois sans sont tout de même des mois avec. Comprenne qui pourra !"
Je crois que je comprends, j'aime vous l'entendre dire, ou plutôt j'aime vous l'entendre écrire... Je ne m'en lasse pas, tout est dit, si vous saviez comme ça fait du bien.
En ce qui concerne Page noire, je me dis, Hubert joue peut-être avec la page blanche. Je constate avec plaisir qu'il n' est pas touché par ce syndrome. En l'écoutant j'ai pensé " météore ascensionnel". Va savoir ! Bonne fin de week-end à tous !

Écrit par : isabelle | 16/05/2021

Et Cioran de conclure son oeuvre par ces quelques mots "Après tout, je n"ai pas perdu mon temps, moi aussi je me suis trémoussé, comme tout un chacun, dans cete univers aberrant", Aveux et Anathèmes".

Écrit par : Sandrine | 17/05/2021

@ isabelle :

Je te cite ' En ce qui concerne Page noire, je me dis, Hubert joue peut-être avec la page blanche. Je constate avec plaisir qu'il n' est pas touché par ce syndrome.

, toutefois il n'en finit pas de refaire la même chanson* ( toutefois .. ) !...

* Annihilation HFT

P. -S : Hubert est de structure Obsessionnelle+++++

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 17/05/2021

Bonjour,
Intéressant ce partage d 'intimité avec l'oeuvre d'un artiste...comment se met on à aimer un Artiste ? Pourquoi notre désir se cristallise t il sur tel Artiste, en l'occurence chanteur, pourquoi cette identification et presque l 'oubli de son ego pour l'expression de ce que nous ne pouvons exprimer nous-mêmes ?? Justement peut-être bien pour ça, les Artistes sont des passeurs d'émotions et nous puisons dans leur sensibilité de quoi illuminer nos ténèbres.
Toujours fascinant cette frénésie douce qui relève à la fois de l'addiction et de la fraternité et qui s'installe lors de toute évocation de 3 lettres : HFT.
Mais en vieillissant j'ai tendance à m'economiser en introspection afin d'admettre que tout ne s'explique pas.
Enfin j'ai souvent culpabilisé également sur cette tendance à l idolatrie d'un gars que je ne connais pas (juste eu l'opportunité de lui poser 2 questions lors dune tournée des FNAC d'avant Bercy 98 ) et dont l'oeuvre est certainement plus grande que lui...mais bon je me soigne en ayant conscience que "....on se fait des idoles pour planquer nos moignons..."
Content que l'aventure reprenne et continue !
Au plaisir ,
Fabrice

Écrit par : Fabrice D. | 17/05/2021

"Reconnectée" après le long week-end de l'Ascension, j'ai enfin, avec soulagement, reçu la bonne nouvelle ! Un peu déçue quand même ;-)... un seul titre, mais je suis certaine que c'est un grand cru. J'ai hâte de le savourer au calme (j'aime, ô combien, le plaisir de l'attente mais ne suis pas certaine de m'y tenir) et reviens très vite vers vous.

Écrit par : CélineCapucine | 17/05/2021

https://thiefaine.com/actualites/

Écrit par : Katell | 21/05/2021

Mmmmmm.....

https://www.thiefaine.com/h-f-thiefaine-unplugged/

Salutations acoustiques :-)

Écrit par : Seb | 22/05/2021

J'ai posté sans lire ton commentaire au dessus, Katell !
Bon, on peut d'ores et déjà penser que 2022 commencera bien !

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 22/05/2021

Trop content...
Hubert de retour,73 piges au compteur,mais l'Artiste toujours là, debout et présent à pérenniser cette certitude que la Vie est un défi pas une tragédie...pardonnez mon impudeur mais j'y vois aussi un paralléle avec ma destinée sportive en toute humilité et toute proportion gardée...
avec l'age mes frontieres retrécissent et l'approche d'un potentiel jubilé intensifie mes derniers challenges...la saintelyon aller retour, mon ultime unplugged à moi ?
Enfin quoiqu'il en soit, si la mission de l'art est aussi de nous procurer des compagnons, nous devons réserver une ovation exceptionnelle à Hubert-Félix.Lui montrer cette ferveur immense ,témoignage de notre infinie gratitude pour ce "refus de retourner peu à peu vers la face cachée d la nuit".
Je me tiens pret à jouir de ce qu'il va offrir pour ces probables chants de cygne de sa carriere scénique.
Je me projette déjà à la bourse du Travail à m' infuser une nouvelle fois ces subtiles et entetantes mélodies qui m'ont si souvent fait chercher un peu de solitude et donc d'intimité dans l'affairement des journées pour gouter jalousement à leur beauté ensorcelante...
il est probable qu'une lame de fond me remonte,prete à déborder de mes yeux et à cracher son écume, mais je m'arrangerai avec ma pudeur...
Et qu'importe si sa voix légérement atténuée se perd dans les volutes d'un espace saturé .Nous n'avons jamais eu besoin de comprendre Hubert pour s'encanailler et se réchauffer à son feu , il s'agira de" prendre soin des souvenirs" (Dylan) de nos rencontres, de notre proximité.
D'ici là Hubert, je t'en prie prends soin de toi et si nouvel album pouvait aussi etre annoncé prochainement , je serai comblé.
Respects à toutes et tous , public de HFT,
Fabrice D.

Écrit par : Fabrice D. | 22/05/2021

Cette nouvelle me secoue ! Je ne m'y attendais pas !
Marrant les baskets blanches sur la photo. C'est nouveau je trouve, ce style. Je suis peut-être la seule à m'en être étonnée ! Ça change du style de Vixi ou d'Homos plebeis.

Écrit par : Nadja | 23/05/2021

En fait ça change du dress code noir de la tournée précédente. Comme si avec l'âge on retrouvait davantage de lumière.

Écrit par : Nadja | 23/05/2021

Hier, à 3h de l'après midi je me suis dit qu'il se passait quelque chose d'important, ce qui n'est pas étonnant, étant donné que nous étions le 22 mai....

Écrit par : isabelle | 23/05/2021

Bonjour à tous

Tu n’es pas la seule Nadja , moi aussi je me suis fait la remarque de ce changement de style. J’aime bien l’idée de retrouver plus de lumière avec l’âge... qui colle parfaitement, je trouve, avec ce regard vers le haut...

Vivement 2022 !

Écrit par : Bételgeuse | 23/05/2021

Pardon pour le s à Homo qui est une coquille.
Oui le regard vers le haut, c'est vrai ! Un peu comme sur la pochette de Vixi mais en plus prononcé.

Écrit par : Nadja | 23/05/2021

Fabrice : moi aussi, tu sais, je devrai m'arranger avec ma pudeur le jour où je reverrai Hubert. J'ai étudié les dates de la tournée et je pense en faire quelques-unes, s'il y a moyen. Les tournées vont-elles reprendre sans restrictions ? Aurons-nous le droit d'enchaîner plusieurs dates, comme avant ?!
Moi aussi j'ai noté le changement de style. Plus de lumière ("mehr Licht" !), en effet... Et j'ai vraiment l'impression (l'illusion ?) qu'Hubert ne vieillit pas !

Écrit par : Katell | 26/05/2021

Katell tu fais quelles dates ?

Écrit par : lefan | 30/05/2021

Salut lefan ! (et salut tutti)

Et toi ? Quelle(s) date(s) fais-tu ?

Malgré les embûches informatiques, j'ai réussi à dégoter des places (en me déplaçant, à un comptoir, avec un vrai -enfin, je crois- humain en face de moi. A l'ancienne, quoi !).

Perso, ce sera le Grand Rex et ses fauteuils moelleux…
D'ailleurs j'ai l'impression que toutes les dates seront "assises", non ?

Je commence déjà à pronostiquer quels instruments (-istes) seront présents. Guitare, piano, violoncelle, saxo, triangle et castagnettes… J'aimerais bien un p'tit singe joueur de cymbales. Mais je m'emballe…

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 03/06/2021

Bonjour à tous,

Il y a le making of du clip de Page noire à voir sur le site d’Hubert.

Écrit par : Bételgeuse | 05/06/2021

Bonjour Katell, bonjour à tous

Pour ceux que cela intéresse, Françoise Salvan Renucci vient de mettre en ligne une nouvelle conférence sur sa chaîne YouTube : « Autour de Page noire ».
https://m.youtube.com/watch?v=4aSxkU9QGuk

Écrit par : Bételgeuse | 05/06/2021

Mille mercis pour ces informations, Bételgeuse ! Je fonce voir tout cela !!!

Écrit par : Katell | 05/06/2021

Bonsoir à tous, je vais au Grand Rex, puis il y aura Vittel, Bar-Le-Duc et Thionville. Je suis dégoûtée de ne pas pouvoir aller à Neuves-Maisons : impossible de réserver un billet sur le site de la FNAC et quand la situation s'est enfin débloquée, il n'y avait plus aucune place. J'adore cette salle, c'est dommage !

Écrit par : Katell | 05/06/2021

Bételgeuse : il n'y a rien qui fonctionne chez moi ce soir. Ma connexion est trop faible pour que je puisse voir le making of du clip. Quant à la conférence de Françoise, elle n'a pas de son !!! Je ne pense pas que ce soit dû à ma connexion, cette fois, mais je ne parviens pas à résoudre le problème ! Je regarderai demain. Zut, j'avais envie de voir/écouter cela ce soir, moi !!!

Écrit par : Katell | 05/06/2021

Katell,

Concernant la conférence de Françoise, il y a effectivement un petit blanc au démarrage, il faut légèrement avancer.

J’ai trouvé cette présentation très intéressante, très éclairante. Hubert nous a pondu un texte très ancré dans la réalité actuelle ! Reste à savoir s’il l’a écrit dernièrement ou plusieurs années en arrière... et si alors c’était le cas, il serait sacrément visionnaire ! Mais ça ne m’étonnerait même pas.

Françoise fait sa conférence en extérieur et on entend, en fond sonore, le piaillement des oiseaux, la cloche de l’église voisine qui sonne et, cerise sur le gâteau, on entend même à un moment le croassement d’un oiseau style corbeau !!

Écrit par : Bételgeuse | 05/06/2021

@ ... :

Je ne ferais sans doute pas plus que - 41 dates -, dont je n'ai reçu pour l'instant que - 37 billets - y compris bien sûr celui de NEUVES-MAISONS !

, ...

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 06/06/2021

@ à ma correspondante :

Celui de Genève est en chemin ( en sui recommandé .. ).

Amicament.

, ...

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 06/06/2021

Bételgeuse, j'ai écouté un petit bout de la conférence de Françoise. J'ai remarqué le croassement, cela m'a fait rire, ainsi que tous les bruits de fond. Encore plein de références passionnantes. Voilà que j'ai envie de lire les livres dont il est question (notamment celui de Calvino - sachant quand même que c'est un auteur dont je n'ai jamais réussi à finir aucun livre !!!!- et celui de Daniel Defoe) !!! J'écouterai le reste demain car la journée d'aujourd'hui a été chargée.

Écrit par : Katell | 06/06/2021

Doc : je ne désespère pas de trouver un billet pour Neuves-Maisons. Je prospecterai jusqu'à la dernière minute (voire seconde !), on ne sait jamais !

Écrit par : Katell | 06/06/2021

Bonjour à tous,

En complément de la conférence de Françoise Salvan Renucci :

https://www.media.corsica/thiefaine-page-noire

Écrit par : Bételgeuse | 07/06/2021

Bonjour Katell,
J'aime beaucoup ton "Thiefaine, je n'ai rien à lui dire". J'ai l'impression que c'est plus lui qui a des choses à nous dire, et qu'il le fait de toutes façons bien mieux en chanson...
J'ai mes billets pour Annecy et ma place pour Genève est en chemin. Le dialogue reprendra à ce moment-là !
Amitiés à toutes z'et tous ;)

Écrit par : delphine | 07/06/2021

@ Delphine :

Hubert a beaucoup à dire il est vrai mais son public que vient-il donc y chercher, toi incluse Delphine ?

* Hubert c'est du concentré

Je vais faire ma Françoise, qui est une amie et un peu plus, alors je vais remplir peut-être une page qui ce matin est passé de blanche à noir en un peu plus de 2 clic. Je me rends donc sur le site du CNRTL :

https://www.cnrtl.fr/

, pour y lire les définitions de : dialogue - monologue entre autres que je vais passer au mixeur de Paul D. MacLean et d'Henri Laborit.

* Françoise c'est du délayé

https://www.rollingstone.fr/hubert-felix-thiefaine-itw/

, ...

Écrit par : le Doc. dit etc. & vice & versa | 07/06/2021

J'écouterai le reste de la conférence de Françoise le week-end prochain, je pense. Je veux avoir l'esprit entièrement disponible, ce qui n'est pas vraiment le cas après une journée de boulot.
Les lecteurs de ce blog sont formidables : figurez-vous que quelqu'un m'a contactée par mail pour me dire que le site officiel avait mis en vente des places pour Neuves-Maisons. Voilà, mon billet est en chemin, comme dit Delphine ! Je ne remercierai jamais assez la personne qui m'a prévenue. Je suis toute fofolle depuis que j'ai mon sésame ! Eh oui, pour moi, le bonheur, c'est ça : voir Hubert tant et plus !!!
Delphine, c'est vrai que c'est Hubert qui a des choses à nous dire. Il le fait très bien dans ses chansons, on peut largement nouer un dialogue avec son œuvre, tu as raison. J'ai l'impression de faire cela depuis presque trente ans !

Écrit par : Katell | 07/06/2021

Il fallait le dire :

https://www.thiefaine.com/livre-dor/le-doc/

, ...

Écrit par : Timide mais pas Simplet | 08/06/2021

Bon, alors, ce deuxième titre qui a été dévoilé, vous en pensez quoi ? Personnellement, je n'accroche pas, cela arrive, ce n'est pas grave !

Écrit par : Katell | 11/06/2021

Salut Katell, et tout les z'otres

Dubitatif…

Et, au vu du peu de réactions, sur le site officiel, je ne suis pas le seul.

L'un des commentaires évoque un curieux choix pour un lancement d'album.

Un autre, où pointe l'ironie, parle "du tube de l'été". J'ai d'ailleurs pensé que les arrangements conviendraient à Souchon (que je dénigre pas : mais si je voulais du Souchon, j'écouterais du Souchon).

Il serait peut-être temps qu'Hubert se détache de son aéropage actuel. Tous les satellites gravitant dans son orbite. Pour, de nouveau, se tourner vers des arrangeurs moins mainstream, des gars moins enclins à appliquer "la bonne formule" et plus dans le "on donne tout" (me vient à l'esprit Ellista / Villon Télégramme 2003, sans aller jusqu'au Commissaire Mairet…).

Là, le son m'apparait comme décalé temporellement avec HFT (A moins que ce ne soit cela, "The Fabulous Monde d'Après" ?)

Et, qui sait, avec un arrangement différent (rock, symphonique, voire chaloupé - Ah, Loreleï -…), le texte aurait une autre saveur ?
C'est peut-être ce que l'on découvrira sur cette tournée Unplugged (qui lissera cet album qui me semble "sur-produit").

Mais comme tu dis, Katell, on ne peux pas tout aimer.

Pour moi "Du soleil dans ma rue", rejoindra "Quebec November Hôtel" ou "Amour désaffecté". La chanson qu'on écoute en CD mais qui n'est pas sur ma playlist iPod (placement de produit).
Et, peut-être que dans 20 ans, je la découvrirai à la faveur d'un nouvel arrangement (pour la tournée du centenaire, ou une connerie comme ça), comme ce fût le cas pour certains titres.

Alors, oui, c'est vraiment un choix curieux pour un lancement d'album. Heureusement contre-balancé par la Page Noire.

Encore une fois, Hubert brouille les pistes (tant que ce n'est pas l'écoute…).

Oui, mais on l'aime quand même !!

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 12/06/2021

Hum…

"touS les z'otres" (100 fois)

Écrit par : Seb | 12/06/2021

@ Seb :

J'ai lu avec attention et intérêt ton billet qui est bien plus qu'un comment taire !

Question : Souffrirais-tu d'un syndrome élitiste ?

p. -S : il n'y a pas de grand, il n'y a pas de petit, la bonne longueur des jambes .. etc.

, ...

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 13/06/2021

Salut Le Doc

Elitiste par rapport à quoi ?
Les arrangeurs "mainstream" et les p'tits jeunes qui n'en veulent ?

Salutations endimanchées !

Écrit par : Seb | 13/06/2021

@ Seb :

Salut Seb, c'est exactement ça hormis cette notion - de p'tits jeunes qui t'en veulent - ! , As-tu des enfants ?

1/ déjà en - 2011 - Hubert avait, sur son Site Officiel, un fil d'actualité pour le moins décalé et son fils HUGO était alors en Philosophies des Sciences on comment donner un langage aux scientifiques, ceci dit en raccourci ..

2/ et puis il y a eu - 2013 - et la ' révolte de Lucas ' lors/ou après de la prestation de J.M Poignot à Dijon :

https://www.bienpublic.com/grand-dijon/2013/09/05/jean-marc-poignot-la-scene-comme-une-evidence

, il y en résulta en - 2014 - ' Stratégie de l'insepoir. ' !

En ce qui me concerne le seul rapport que j'ai encore c'est avec la vie et je n'ai pas le luxe d'un quelconque rapport avec la musique.

Ton commentaire est toutefois intéressant pour celles et ceux qui en ont un !

Bonne journée Seb :-)


, ...

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 13/06/2021

Bon, ben, j'ai pas tout compris :-)

Sinon, pour en revenir au sujet, tu en pense quoi de cette chanson "Du soleil dans ma rue" ?

Salutations numériques

Écrit par : Seb | 14/06/2021

@ Seb :

Ci-dessous un commentaire que j'ai déposé sur le livre d'Or du Site Officiel d'Hubert, j'étais en conversation téléphonique avec Lydia et mon commentaire en est un peu délirant ou la résultante de notre échange :

https://thiefaine.com/livre-dor/

A cet instant je ne pense rien de particulier de cette chanson, par exemple le qualificatif de tube m'a été soufflé, toutefois je vais véritablement l'écouter et encore plus éventuellement en lire les paroles !...

, ...

Écrit par : le Doc. | 14/06/2021

Eh ben elle en fait couler de l'encre cette deuxième chanson...
Avec son faux air joyeux et "tube d'été", qui cache bien son jeu car les paroles évoquent davantage, pour moi, l'impossibilité fondamentale pour HFT de juste "simplement apprécier le soleil dans la rue". Il y a un parallèle évident avec la chanson de Boris Vian "Y a du soleil dans la rue". Intéressant aussi la dédicace, au début des paroles, à Johnny et sa chanson "Dans la poussière les bras en croix" et sa référence à un aventurier qui triche, pique la femme des autres et qu'on appelle (tiens tiens !!) "le maudit".
Tout ça pour dire que cette chanson est bien plus subtile que l'on ne peut croire.
Niveau musique, je trouve que le début est assez rock, et ensuite je vous invite à écouter attentivement les petits bruitages un peu grinçants évoquant une étrangeté, un monde inquiétant. Notamment au début des sirènes d'ambulance (tiens tiens). Alors, au-delà des goûts de chacun, moi je trouve cette chanson très intéressante. Un peu courte peut-être... c'est tout.
Soleil, (soleil).... ne nous laissons pas piéger... par les apparences...
Sur ce bonne journée et clin d'oeil au Doc en passant ;)

Écrit par : delphine | 14/06/2021

Pour en partie savoir pourquoi cliquer sur le lien ci-dessous :

https://thiefaine.com/livre-dor/#comment-184989

Votre serviteur :-)

, ...

Écrit par : le Doc. | 14/06/2021

Ou de l'influence d'un saxophoniste dans l'aéropage :

https://www.youtube.com/watch?v=j3_23iz24wA&t=5s

, ...

Écrit par : le Doc. dit The Doc'n'Roll | 14/06/2021

@ ... :

https://www.ladepeche.fr/article/2015/11/19/2220510-chez-thiefaine-pere-et-fils-au-zenith.html

zeni+th = zenith

Écrit par : C'est pas Môa | 15/06/2021

Bizarre...
Insidieusement, l'air me revient...
Je lui trouve même un lien de parenté avec Précox éjaculator...
En revanche, je trouve que la musique prend trop le pas sur le texte que je ne parviens pas à imprimer.
hum...

Écrit par : Seb | 16/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

https://m.youtube.com/watch?v=qEoPcs5WRCo

Écrit par : Martine | 17/06/2021

Delphine, après mûre réflexion et d'abord rejet total de la chanson "Du soleil dans ma rue", je tombe totalement d'accord avec toi !

Écrit par : Katell | 27/06/2021

Bonjour Katell,
ah mais que voilà deux lignes plaisantes à lire !
Je l'ai ré-écoutée hier soir cette chanson, et je l'ai trouvée vraiment bien. Je pense qu'on écoute et apprécie mieux une fois passées les émotions liées à la découverte d'un nouveau titre...
Allez, hop, on est prêts pour le suivant !!! ;)

Écrit par : Delphine | 27/06/2021

Comme tu dis ! Vivement le prochain titre !

Écrit par : Katell | 27/06/2021

Il y a dans cette ' chanson ' le côté détente de l'album Amicalement Blues *!

* et/au-delà .. de la poussière ..

, toutefois comme que disait ? mais que disait-elle donc la marchande de foie ?


, j'y retourne ..

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre | 27/06/2021

.
GDV = PDC : je peux le démontrer !...
.

, ...

Écrit par : le Doc. dit Jean-Pierre Zéni | 30/06/2021

PDC

Promenade du Capitaine
Promesse de concerts
Pyromanie des certitudes
Pourquoi des critiques...

Ou alors : Poste de Détente et de Comptage (utile pour réguler la pression du gaz)

Bon, ben bonne journée tout le monde, YcD (Y compris le Doc ;)

Écrit par : Delphine | 01/07/2021

@ Delphine :

Bien vu Delphine ..

pyromanes de nos têtes brûlées
on confond les batt'ments du cœur
avec nos diesels encrassés*

* CM/HFT

- Errare humanum est, perseverare diabolicum -

, ...

Écrit par : Jean-Pierre Zéni dit le Doc. | 01/07/2021

& le doute qui ravage même tes incertitudes
Te révèle les fastes de la solitude*

“Je doute... parfois même de mes incertitudes !”*

* H.-F. Thiéfaine

, ...

Écrit par : Jean-Pierre Zéni dit le Doc. | 01/07/2021

Écrire un commentaire