Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2021

Petite flamme

"Il fait grand deuil

En cette vie". André VELTER

 

Qu'elle est belle, cette petite flamme qui scintille dans les yeux de qui vient de découvrir Thiéfaine et s'en trouve émerveillé ! Comme elle en dit long, cette petite flamme, sur la claque qu'il a prise et à laquelle il ne s'attendait pas !

Explications : il y a un peu plus d'un an, j'avais parlé de Thiéfaine à un de mes collègues, un prof d'anglais, musicien non pas à ses heures perdues, comme on a coutume de le dire, mais plutôt à ses heures retrouvées, celles que l'on vit en dehors du carcan professionnel. Ce collègue n'est pas spécialement branché chanson française, il préfère tout ce qui vient d'Angleterre ou des États-Unis. Mais il est quand même toujours à l'affût de nouvelles découvertes. Donc, à la fin de l'année scolaire 2020, j'avais exposé à ce collègue ma passion pour l'œuvre d'Hubert, le tout en long, en large et en travers, avec sans doute une petite flamme dans les yeux, moi aussi. Ce collègue m'avait promis d'écouter HFT. Un an et des poussières plus tard, c'est chose faite. Et là, révélation de type électrochoc, claque monumentale. « Aha-Erlebnis », comme on dit dans cette langue de Goethe que j'aime tant. « Aha-Erlebnis », ce n'est pas l'événement qui vous agite quand vous découvrez le groupe Aha. Encore que cela soit possible aussi, après tout ! « Aha-Erlebnis », c'est le déclic qui vous tombe dessus et qui vous fait dire « Aha » ! Genre, pour mon collègue : « Aha, c'est donc ça, Thiéfaine » ! ». Ce « Aha-Erlebnis », vous et moi l'avons également connu un jour. Dans ma vie, ce fut, il y a presque trente ans, le point de départ d'une certaine folie, mais je ne regrette rien car c'est celle-là même qui m'a « toujours sauvée et m'a empêchée d'être folle ». Carrément. J'assume pleinement ces mots qui pourront paraître outranciers à ceux qui n'ont jamais eu besoin d'un accompagnement spécialisé pour vivre...

Bref, revenons à nos moutons : jeudi, mon collègue arrive et m'explique que ça y est, il a acheté les trois premiers albums de Thiéfaine, pour une somme dérisoire de surcroît. Et qu'il ne s'attendait pas à ça. Et qu'il n'en revient pas. Et qu'il s'en veut de ne pas avoir entamé cette vertigineuse plongée bien plus tôt. En substance, voilà ses propos : « Ouah, comme ça sonne, je n'imaginais pas que la langue française pouvait donner un tel rendu dans des chansons. On sent des influences venues d'un peu partout, du rock anglo-saxon, mais aussi de la bonne chanson française. C'est tellement inhabituel, tellement hors norme. Je suis bien décidé à me faire toute la discographie, chronologiquement. Et qu'est-ce que c'est bon musicalement aussi ».

Eh bien, voyez-vous, la petite flamme qui vibrait dans les yeux de mon collègue, elle a illuminé tout mon jeudi, tout mon vendredi, et elle me porte encore en ce samedi. Pour moi, elle est comme une madeleine de Proust qui ravive bien des souvenirs. Par une nuit de septembre 1992, je sortais un peu groggy d'une voiture où je venais d'entendre un chanteur au nom bizarre. Je rentrais chez moi avec une cassette qui allait tourner inlassablement dans un lecteur un peu poussif, tourner tant et tant qu'elle en deviendrait poussive elle aussi. Cette cassette, c'était celle sur la pochette de laquelle il y avait un clap de cinéma. Je crois qu'elle a été pour beaucoup d'entre nous le déclencheur de bien des aventures ! Il y a là une version très habitée des Dingues et des paumés. Le son monte, monte, monte, créant une impatience quasi palpable dans le public. Lorsque survient l'apogée, le rythme chauffe, et toute la salle itou. Et je suis bien certaine que si l'on avait pu voir les yeux de tous ceux qui eurent la chance de se trouver dans le public ce soir-là, on aurait pu y percevoir la petite flamme qui allait briller, quelques décennies plus tard, dans une salle des profs de Moselle !

Commentaires

Cath. je te cite :

' Dans ma vie, ce fut, il y a presque trente ans, le point de départ d'une certaine folie, mais je ne regrette rien car c'est celle-là même qui m'a « toujours sauvée et m'a empêchée d'être folle ». Carrément. J'assume pleinement ces mots qui pourront paraître outranciers à ceux qui n'ont jamais eu besoin d'un accompagnement spécialisé pour vivre... '

, aucune outrance* car nul de notre espèce n'est indemne de cette gentille folie qui lui est spécifique avec ou sans diplôme :-)

* de plus en ce qui me concerne je suis mon propre spécialiste !...

Tu es entre autres monomaniaque ou rien de bien méchant ;-)

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni Jean-Pierre Zéni | 18/09/2021

Katell,

Je suis ravie, et vous envie, d'avoir pu revivre par procuration cet éblouissement du premier contact avec l'oeuvre de Thiéfaine. Votre récit me renvoie à ma propre découverte, beaucoup plus récente : c'était à l'écoute du titre Stratégie de l'Inespoir, ma madeleine à moi, puis d'Alligator, 113ème Cigarette... puis toutes les autres, avec à chaque fois la même stupéfaction.

Bien à vous

Écrit par : CélineCapucine | 19/09/2021

Oh Katell, comme la "claque" prise par ton collègue me fait plaisir, et comme elle me rappelle la mienne, prise il y maintenant trois ans... Moi aussi je me suis dit "je ne savais pas qu'on pouvait faire ça"...
J'aime aussi beaucoup ton expression des "heures retrouvées" au lieu des heures perdues, étant moi-même peintre et dessinatrice à mes heures... retrouvées donc !
Bref c'est toujours un plaisir de te lire.
Bonne continuation :)

Écrit par : Delphine | 19/09/2021

Et de monomanie à monographie il n'a que le pas d'une errance en littérature :

( Jean-Christophe Loison propose à nos lecteurs cette monographie d'Hubert-Félix Thiéfaine. )


Errer humanum est

Hé ! Mec
Voici les photos de nos routes
Prises d'avion par nuit de brouillard
Dans ce vieux catalogue des doutes
Aux pages moisies par le hasard
A toujours vouloir être ailleurs
Pyromanes de nos têtes brûlées
On confond les battements du coeur
Avec nos diesels encrassés

A toujours voir la paille plantée
Dans la narine de son voisin
On oublie la poutre embusquée
Qui va nous tomber sur les reins
Et l'on pousse à fond les moteurs
A s'en faire péter les turbines
C'est tellement classe d'être loser
Surtout les matins où ça winne

Bourlinguer, errer
Errer humanum est
Bourlinguer, errer
Errer humanum est
Toujours plus loin à fond la caisse
Et toujours toujours plus d'ivresse
Oh yes always on the road again main
Oh yes always on the road again man

Gauguin sans toile et sans pinceau
Revisité en Bardamu
Ou bien en Cortès ou Corto
Aventuriers des graals perdus
On fait Nankin-Ouagadougou
Pour apprendre le volapük
Et on se r'trouve comme kangourou
Dans un zoo qui prend les TUC

Bourlinguer, errer
Errer humanum est
Bourlinguer, errer
Errer humanum est

Aplatis comme de vieilles pizzas
Lâchées d'un Soyouz en détresse
On cherche une nova cognita
Avec un bar et d'la tendresse
Mais trop speedés pour les douceurs
On balance vite les p'tites frangines
Pas prendre pour un courrier du coeur
Les pulsions des glandes endocrines

Bourlinguer, errer
Errer humanum est
Bourlinguer, errer
Errer humanum est
Toujours plus loin à fond la caisse
Et toujours toujours plus d'ivresse
Oh yes always on the road again man
Oh yes always on the road again man

Paroles : H.-F. Thiéfaine

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 20/09/2021

@ ... :

, nous sommes tous des animaux errants en humanité !

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 20/09/2021

Que de points communs...
J'ai moi aussi commencé par le concert vol.1 en 91 et surtout dès 92 je m'achetais un album par mois de Thiéfaine, ce afin de "découvrir" l'oeuvre de celui qui partage ma vie depuis 30 ans maintenant.
Ma femme m'a dit l'autre jour : p... tu me gonfles depuis 20 ans avec ton Thiefaine (lol)

Écrit par : PK | 21/09/2021

Très chère cabaretière, très chers convives

J'ai l'honneur de vous annoncer que nous entrons en Automne.
La plus mieux des chouettes saisons.

Si vous prenez la route, ce jeudi, Bison Futé vous suggère :

https://www.youtube.com/watch?v=4NoXMZJ4BLc

Salutations numériques !

Écrit par : Seb | 22/09/2021

Chers tous

J’adore cette saison !

« Je mourrai à Paris sous l’averse,
un jour dont j'ai déjà le souvenir.
Je mourrai à Paris – et je n’ai pas de honte –
peut-être un jeudi, comme aujourd'hui d’automne. »
César Vallejo

Écrit par : Bételgeuse | 22/09/2021

@PK : Je crois que beaucoup, ici, ont découvert HFT avec "En concert, volume 1" ! Ah, Hubert et les conjoint(e)s !!! Ce n'est pas toujours une "association" facile ! J'ai eu, il y a très longtemps, un petit copain qui était carrément jaloux d'Hubert. Il ne manquait pas une occasion de le dénigrer !!!
@Seb : tu sais que la suggestion de Bison Futé pourrait presque me réconcilier avec l'automne ? Mais je dis bien presque car je suis une amoureuse de l'été et du grand soleil qui cogne. Oui, je suis de ceux qui aiment se cramer le chou, moi !!! Chaque mois de septembre me voit réciter les terribles mots de Baudelaire : "Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres, adieu, vive clarté de nos étés trop courts !"
Bon, en tout cas, il ne reste même pas trois semaines avant la parution de "Géographie du vide", un album qui, j'en suis sûre, fera couler beaucoup d'encre. Encore que l'expression soit devenue désuète. Qui utilise encore de l'encre en ce triste monde ?!

Écrit par : Katell | 22/09/2021

@Delphine : je suis contente, moi aussi, pour mon collègue. Un heureux de plus ! Je suis toujours ravie d'agrandir le cercle des dingues et des paumés !!!!

Écrit par : Katell | 22/09/2021

@Katell
Mon compagnon a appris à cohabiter avec Hubert, au fil du temps.... enfin peut-être n'a-t-il jamais osé me dire ce qu'il en pensait VRAIMENT ? ;)
Par contre, je ne suis jamais parvenue à faire apprécier sa musique à quiconque, soit je suis mauvaise en communication (j'attaque frontalement : il faut que tu écoutes ça c'est génial), soit mon entourage est bloqué en d'autres contrées musicales.... Donc je comprends bien ton plaisir d'avoir fait découvrir cela à ton collègue...

Écrit par : delphine | 22/09/2021

De bons vers, dès le matin : merci !
Et plus que 15 jours avant déballage !!

Salutations numériques…

Écrit par : Seb | 23/09/2021

En ce qui me concerne j'ai bu mes verres hier soir !

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre | 23/09/2021

Et tu verras : qui a bu boiras. Tu as vu ?
Prosit ! (et salutations numériques)

Écrit par : Seb | 23/09/2021

20H54 sur France Inter : j'écoute "La fin du roman".
Je suis toujours surprise d'entendre Thiéfaine sur les ondes, comme un miracle, même si c'est grâce à ce media que je l'ai découvert. Dommage (ou pas), que "Page Noire" n'ai pas le format adapté.

Écrit par : CélineCapucine | 23/09/2021

08H43 sur France Inter : j'entends La "La fin du roman". ( c'était le 11/09 )

... En ce monde rien ne me surprend et surtout pas Hubert, je parle ici du chanteur. Je suis athée et je ne nie pas l'existence d'un Dieu car si ma folie est entre autres surnommée - La folie du doute - de ce fait je n'ai aucun doute sur l'inexistence d'un quelconque ' Théo ' et en disant cela ça ne me râpe pas au néocortex.

... Je n'écoute France Inter que lorsque je suis dans l'Ouest mais là je n'étais pas sur l'autoroute ayant opté pour la route classique pour rentrer chez moi. Fort heureusement ce fût là seule chanson du triptyque dévoilé.

... Cela ne change rien à mon positionnement envers Hubert, de plus nous avons vraiment le même pathos mais je n'en fait pas commerce :-)

- ATHÉE, adj. et subst. (cnrtl) :
I.− Emploi adj. Qui nie l'existence de Dieu. Anton. déiste, théiste, croyant.

- NIER, verbe trans. (cnrtl) :
A. − Déclarer ne pas croire en l'existence de quelque chose, laquelle peut ou non être mise en doute.

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 24/09/2021

10H43 sur France Inter : j'entends La "La fin du roman". ( c'était le 11/09 )

... En ce monde rien ne me surprend et surtout pas Hubert, je parle ici du chanteur. Je suis athée et je ne nie pas l'existence d'un Dieu car si ma folie est entre autres surnommée - La folie du doute - de ce fait je n'ai aucun doute sur l'inexistence d'un quelconque ' Théo ' et en disant cela ça ne me râpe pas au néocortex.

... Je n'écoute France Inter que lorsque je suis dans l'Ouest mais là je n'étais pas sur l'autoroute ayant opté pour la route classique pour rentrer chez moi. Fort heureusement ce fût là seule chanson du triptyque dévoilé.

... Cela ne change rien à mon positionnement envers Hubert, de plus nous avons vraiment le même pathos mais je n'en fait pas commerce :-)

- ATHÉE, adj. et subst. (cnrtl) :
I.− Emploi adj. Qui nie l'existence de Dieu. Anton. déiste, théiste, croyant.

- NIER, verbe trans. (cnrtl) :
A. − Déclarer ne pas croire en l'existence de quelque chose, laquelle peut ou non être mise en doute.

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 24/09/20

... Je m'étais trompé d'heure !!!

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 24/09/2021

Ah, sympa !
Sur FIP aussi, parfois de bonnes surprises (et toujours ce flottement "mais, je connais…").
Souvenir d'un clin d'œil du programmateur un vendredi 13, à 5h (PM). Pile poil !
Salutations numériques

Écrit par : Seb | 24/09/2021

??H?? sur 107.7 radio autoroutes , le ??/??/???? :

, je suis dans les toilettes ( seul ) d'une aire d'une autoroute du centre, je siège, on diffuse Hubert, le vrai [ :-) ] , mon transit fût excellent ;-)

Le 11/09 et malgré Hubert revisité - par mon fils* à 7/10ème -, donc redevenu Gérard mon transit n'en fût pas moins excellent tout de même :)))

* ;-) à toi qui me lira

P. -S : en ce temps ( le 11/09 ) j'étais plus le Doc. que Jean-Pierre !

, ...

Écrit par : Jean-Pierre Zéni & le Doc. | 24/09/2021

Ahah !

A notifier de deux étoiles dans le "Guide Michelin des meilleures aires d'autoroute".

Etait-ce un jeudi d'automne ? As-tu remonté ton col et appuyé sur le starter ?

Merci pour l'anec'Doc et bonne route :-)

Salutations périphériques

Écrit par : Seb | 24/09/2021

@Seb : j'ai longtemps projeté d'écrire un tel ouvrage...
@Doc : Hubert revisité par ton/son fils serait-il moins favorable aux fonctions intestinales ? pour ne pas dire, quelque peu indigeste ? J'attends l'album pour en juger.

Toujours cette impression que ces trois titres sont un peu semblables à un bon café décaféiné : c'est bien, mais c'est pas vraiment ça....et malgré tout je préfère mon café bien noir, bien fort...

Écrit par : delphine | 24/09/2021

@Seb :

J'ai entendu Hubert sur les autoroutes de France surtout lors de la promo d'un nouvel album, toutefois si mon Aloïs m'autorise, un instant je le questionne :

, ...

Écrit par : Jean-Pierre Zéni & le Doc. | 24/09/2021

, il me m'autorise pas Seb :-(

Je vais me rendre à Lourdes et si cela ne marche pas il me restera Lisieux pour pleurer ;-)

@ delphine :

Tu es la lectrice principale de l'un de mes ouvrages ..

https://www.librairiepassages.fr/livre/9782846083454-psychotic-tour-le-doc-jean-pierre-zeni/

.. me serai-je mal exprimé sur la qualité de ma prestation lorsque je vais à la garde robe ?

, ...

Écrit par : Jean-Pierre Zéni & le Doc. | 24/09/2021

Comme un signe :

https://thiefaine.com/livre-dor/#comment-239319

, ...

Écrit par : le Doc. & Jean-Pierre Zéni | 27/09/2021

Écrire un commentaire